•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD ontarien réclame une enquête sur des dons au Parti progressiste-conservateur

Chargement de l’image

La clinique de vaccination pour la COVID-19 du Zoo de Toronto est exploitée par FH Health, l'entreprise au centre d'une controverse sur des dons versés au Parti progressiste-conservateur de l'Ontario.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Ontario questionne la légalité de certains dons faits au Parti progressiste-conservateur de Doug Ford. Les dons en question proviennent des administrateurs de FH Health, une entreprise qui a obtenu un contrat provincial pour gérer des cliniques de vaccination.

Selon le porte-parole du NPD en matière d’éthique, Taras Natyshak, cette situation est louche. Si cela a été fait de manière coordonnée par l'intermédiaire de l’organisation ou du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, cela enfreint potentiellement la loi. Lorsque des cadres et des membres de leur famille font des dons maximaux à peu près au même moment, ce n'est pas seulement une coïncidence, a-t-il affirmé jeudi en conférence de presse.

Les quatre membres du conseil d'administration de cette entreprise au cœur de cette affaire ont versé les sommes maximales autorisées au Parti progressiste-conservateur de l'Ontario. Ces montants ont été versés à quelques jours d'intervalle en septembre, selon les dossiers d'Élections Ontario.

Le NPD dénonce cette situation et réclame une enquête de la part d'Élections Ontario. Les néo-démocrates demandent aussi au vérificateur général de la province d'enquêter sur l'attribution du contrat de vaccination à FH Health. Le NPD souhaite également que le directeur général des élections vérifie si ces dons ont enfreint les lois ontariennes sur le financement des campagnes électorales.

C'est flagrant et cela mérite d'être étudié, croit Taras Natyshak.

Un contrat pour l'administration de doses de rappel

Le gouvernement a attribué à FH Health un contrat pour offrir des doses de rappel contre la COVID-19 dans 10 cliniques de la région de Toronto au début de janvier.

La nouvelle a été rapportée pour la première fois par la publication en ligne Queen's Park Today.

D'autres personnes liées à la société FH Health ont également fait le maximum de dons autorisés aux progressistes-conservateurs dans le même court laps de temps, notamment les épouses de deux chefs d'entreprise ainsi qu'un beau-frère et des collègues d'affaires, a relevé le NPD.

Le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario a reçu un total de 42 600 $ en septembre de la part des quatre membres du conseil d'administration et de 10 autres personnes liées à l'entreprise. La loi ontarienne ne permet pas à une personne de donner plus de 3300 $ par année à un même parti politique.

Les lois sur le financement des campagnes électorales de l'Ontario interdisent aux entreprises de fournir de l'argent à des particuliers pour qu'ils fassent à leur tour un don à un parti politique. Elles interdisent également aux partis d'accepter de tels dons.

Nous suivons toutes les règles et toutes les directives établies par Élections Ontario et par la Loi sur le financement des élections, a assuré la formation de Doug Ford par voie de communiqué.

Le chef de cabinet de FH Health, Patrick Kasebzarif, a déclaré mercredi au Queen's Park Today que les individus concernés ont fait des dons de leur propre chef et certainement pas à la demande ou à la suggestion de l'entreprise.

Jeudi matin, CBC a demandé à FH Health de répondre aux dernières allégations.

Contributions au Parti progressiste-conservateur de l’Ontario en septembre par des membres du conseil d'administration de FH Health.

Nom

Montant

Melody Adhami-Dorrani (présidente)

3 300 $

Sepehr Seyedi

3 300 $

Michael Kimel

3 300 $

David Diamond (directeur)

3 300 $

Le NPD va plus loin dans ses récriminations.

Selon les recherches de cette formation politique, il y a aussi eu des dons de 3300 $ versés au PPC ontarien, tous enregistrés dans la base de données d'Élections Ontario en septembre, de la part de la femme, du père, du frère et de la belle-sœur de Michael Kimel, de même que de la femme de David Diamond.

Une des 10 cliniques de vaccination gérées par FH Health se trouve au Zoo de Toronto, que Doug Ford a visité plus tôt ce mois-ci avec le maire de Toronto, John Tory, et la ministre de la Santé, Christine Elliott.

La décision d'attribuer le contrat de vaccination à cette entreprise a été prise par le personnel du gouvernement provincial et non par la ministre chargée d'encadrer la logistique de la vaccination, la solliciteure générale Sylvia Jones, explique un porte-parole de son ministère, Stephen Warner.

Le ministère du Solliciteur général a conclu un achat d'urgence avec FH Health pour établir des cliniques de vaccination supplémentaires afin d'accélérer de toute urgence l’administration des doses de rappel pour les travailleurs de l'éducation avant le retour de l'apprentissage en personne, indique-t-il.

Avant d'obtenir ce contrat, FH Health n'avait pas effectué de vaccinations mais avait géré certains sites de dépistage de la COVID-19. Santé Ontario a attribué à l'entreprise un contrat pour des tests effectués dans des cliniques mobiles par le truchement d'un processus d'appel d'offres concurrentiel.

Avec les informations de Mike Crawley, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !