•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Obligation vaccinale : Jason Kenney à Washington pour soutenir les camionneurs

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney.

Le premier ministre Jason Kenney pense que la quarantaine obligatoire imposée aux camionneurs non vaccinés ne fera qu'aggraver les problèmes dans les chaînes d'approvisionnement.

Photo : (JeffMcIntosh/The Canadian Press)

Le premier ministre albertain, Jason Kenney, s'est envolé jeudi après-midi pour Washington pour trois jours. Il assistera à la réunion annuelle de l’Association nationale des gouverneurs, où il espère trouver des appuis pour faire pression sur le gouvernement américain et Ottawa afin de les pousser à renoncer à la quarantaine obligatoire pour les camionneurs non vaccinés.

En conférence de presse jeudi, Jason Kenney a annoncé qu’il rencontrerait plusieurs dirigeants américains, dont de nombreux gouverneurs, et potentiellement des membres de l’administration américaine ainsi que des organisations comme la Chambre de commerce américaine et l’Association américaine des transports.

« C’est une mission très importante. »

— Une citation de  Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Le premier ministre albertain dit vouloir d’abord trouver des appuis dans l’espoir que les deux gouvernements fédéraux suspendent la quarantaine obligatoire pour les camionneurs.

Il n’y a aucune raison de santé publique valable qui [justifie cette mesure], lance-t-il.

La grande majorité des camionneurs sont vaccinés.

Selon lui, la quarantaine obligatoire pour les camionneurs non vaccinés ne fera qu’accentuer les problèmes dans les chaînes d’approvisionnement au moment où beaucoup de produits comme la nourriture sont en proie à l’inflation.

Il ajoute vouloir travailler plus en profondeur sur les problèmes dans la chaîne d’approvisionnement transfrontalière et aborder la question de l’accès au marché et des pipelines.

Taux de positivité en baisse en Alberta

Jason Kenney note par ailleurs que le taux de positivité à la COVID-19 dans la province est en baisse.

Selon lui, l’analyse des eaux usées démontre que la transmission du virus serait en baisse dans 14 des 18 communautés surveillées par la province.

Jeudi, la province annonçait 3218 nouvelles infections au SRAS-CoV-2 en 24 heures. Le taux de positivité des tests PCR effectués est de 34,7 %.

La médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw, annonce quant à elle que les enfants de moins de 2 ans sont maintenant admissibles aux tests de dépistage de type PCR. Leurs parents peuvent prendre rendez-vous sur le site Internet de Services de santé Alberta (AHS) ou en appelant la ligne Info-Santé 811.

Actuellement, 1469 personnes sont hospitalisées en Alberta en raison de la COVID-19.

Selon la province, 28 % des 106 patients atteints de la COVID-19 hospitalisés aux soins intensifs ont obtenu un résultat positif au SRAS-CoV-2 alors qu’ils étaient déjà hospitalisés pour une autre raison.

Jason Kenney indique de plus qu'AHS a ouvert une unité spéciale de soins pour la COVID-19 à Edmonton afin d’alléger la pression sur les hôpitaux de la région de la capitale, qui font face à un afflux plus important de patients.

Ces unités seront probablement utilisées pour des patients qui obtiendront bientôt leur congé de l’hôpital, explique-t-il.

La bonne nouvelle est que la charge globale des patients hospitalisés dans la centaine d’hôpitaux de la province est stable.

Les autorités sanitaires albertaines signalent 14 nouveaux décès depuis hier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !