•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers une fermeture complète des centres d’isolement à l’extérieur du Nunavut

En date de jeudi, 54 personnes se trouvaient en isolement dans un des établissements de quarantaine.

La façade de l'hôtel Residence Inn de la rue Walkley, à Ottawa.

Les autorités sanitaires du Nunavut ont annoncé mercredi un cas positif de COVID-19 dans un centre d’isolement d’Ottawa où des Nunavois se trouvent en quarantaine obligatoire.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Le Nunavut songe à fermer pour de bon ses centres de quarantaine situés à l’extérieur du territoire. Ces établissements sont toujours un passage obligé pour les personnes non vaccinées qui souhaitent entrer au Nunavut.

Les centres de quarantaine sont toujours opérationnels, mais les chiffres ont baissé de manière importante, a indiqué jeudi le ministre de la Santé, John Main, en point de presse. Nous voyons cette tendance se prolonger.

À ce jour, 54 personnes se trouvent en isolement dans un de ces établissements, dont 35 à Winnipeg, selon le gouvernement territorial.

Au cours de la dernière semaine, 29 personnes ayant terminé leur isolement dans l'un de ces centres sont rentrées au Nunavut.

Depuis le 14 juin, les personnes ayant reçu au moins deux doses du vaccin contre la COVID-19 ne sont plus tenues de s’isoler pendant 14 jours dans un centre de quarantaine du sud du pays.

Le gouvernement du Nunavut n’a pas été en mesure de préciser combien leur a coûté le maintien de ces centres depuis qu’ils sont uniquement obligatoires pour les personnes non vaccinées.

En mars 2021, soit un an après leur mise en place, ces établissements avaient coûté environ 80 millions de dollars aux gouvernements territorial et fédéral.

Isolement à domicile

Au cours des prochains mois, nous nous attendons à cesser entièrement les activités des centres d’isolement, de sorte à ne plus avoir à compter sur cette option, a affirmé le ministre de la Santé jeudi.

« À mesure que les chiffres diminuent et que plus de personnes se font vacciner, il y a de moins en moins un besoin de maintenir [les centres d’isolement]. »

— Une citation de  John Main, ministre de la Santé du Nunavut
Le ministre de la Santé John Main lors d'une conférence de presse à l'Assemblée législative du Nunavut.

Le ministre de la Santé du Nunavut, John Main, a affirmé en point presse, jeudi, que le gouvernement territorial songeait à lever pour de bon ses centres d'isolement dans le sud du pays «d'ici les prochains mois».

Photo : Radio-Canada

En fonction de la situation dans le Sud, il sera probablement exigé aux [voyageurs] de s’isoler chez eux pendant une durée précise suivant leur arrivée, a affirmé le médecin-hygiéniste en chef, Michael Patterson.

Depuis le 17 janvier, les personnes doublement vaccinées qui ont la COVID-19 peuvent s’isoler 7 jours. Celles qui ne le sont pas, ainsi que les contacts à haut risque et les contacts familiaux, doivent s’isoler 10 jours.

En date du 21 janvier, 71 % des Nunavummiut âgés de 5 ans et plus étaient doublement vaccinés contre la COVID-19, 89 % avaient reçu une première dose, et 39 % des plus de 18 ans avaient reçu leur dose de rappel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !