•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Davantage de conseils scolaires demandent la vaccination des enseignants en C.-B.

Des enfants se trouvent dans une classe en compagnie de leur enseignante.

Plusieurs conseils scolaires, principalement dans le Grand Vancouver, ont choisi de ne pas imposer la vaccination obligatoire contre la COVID-19 à leurs employés.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En Colombie-Britannique, de plus en plus de conseils scolaires exigent de leurs employés une preuve de vaccination complète contre la COVID-19.

Le conseil scolaire 59 de Dawson Creek emboîte le pas à d’autres commissions scolaires et exige une preuve de vaccination de la part de ses travailleurs. Une mesure mise en œuvre jusqu'à la fin du mois de juin pour l'instant.

La santé et la sécurité de nos employés et élèves motivent notre décision, explique le président du conseil d'administration du district scolaire, Chad Anderson, dans une déclaration écrite.

Si les employés ne fournissent pas de preuve de vaccination, ils devront se soumettre à des tests rapides régulièrement pour pouvoir continuer de travailler, ajoute-t-il.

S'ils ne fournissent pas de preuve vaccinale et refusent de se soumettre aux tests rapides, les travailleurs seront placés en congé sans solde.

La région de Peace River South, dont relève Dawson Creek, affiche le taux de vaccination le plus bas dans la province, avec environ 65 % des personnes de plus de 12 ans ayant reçu leurs deux doses au 25 janvier.

Le conseil scolaire est le quatrième dans la province à exiger la vaccination de ses employés, après Delta, Revelstoke et Nelson.

Un choix libre

Cet automne, le gouvernement de la Colombie-Britannique a choisi de laisser chacun des 60 conseils scolaires de la province décider de sa propre politique en matière de vaccination obligatoire contre la COVID-19.

Plusieurs conseils scolaires, principalement dans le Grand Vancouver, ont choisi de ne pas imposer la vaccination obligatoire à leurs employés.

Le 18 janvier, la province a néanmoins décidé de demander aux conseils scolaires de recueillir les informations sur le statut vaccinal de leurs employés, afin d’être à même de fournir ces données si les médecins hygiénistes de leur région en font la demande.

La présidente de la Fédération des enseignants de la Colombie-Britannique, Teri Mooring, encourage pour sa part l’obligation vaccinale des travailleurs auprès des conseils scolaires. Elle demande aussi des masques N95 pour les enseignants et un meilleur système de ventilation dans certaines classes.

Avec des informations de Betsy Trumpener et Tom Popyk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !