•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autre commémoration en virtuel de l’attentat de Québec

Plan rapproché du monument à la mémoire des victimes de l’attentat du 29 janvier 2017 en hiver. On peut y lire une citation de Khalil Gibran en français et en arabe qui se lit comme suit : «Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit».

La cérémonie se déroulera à l’extérieur du Centre culturel islamique de Québec, où un monument en mémoire aux victimes a été érigé au cours des dernières années.

Photo : Radio-Canada

Pour la deuxième année consécutive, la cérémonie visant à commémorer l’attentat de la grande mosquée de Québec se tiendra à distance afin de minimiser les risques de propagation de la COVID-19.

On demande à la population de suivre ça [en ligne] sur toutes les plateformes [...] et de rester en sécurité chez elle [...] Nous tenons à la sécurité de tout le monde, insiste Maryam Bessiri, l’une des porte-parole du comité organisateur de la commémoration citoyenne.

Seuls les responsables de la grande mosquée, les dignitaires, les journalistes et les animateurs pourront assister en présentiel à la cérémonie, qui débutera à 18 h, samedi, à l’extérieur du Centre culturel islamique de Québec.

« Malheureusement, on ne peut pas faire autrement. Nous suivons à la lettre les consignes de la santé publique. »

— Une citation de  Maryam Bessiri, porte-parole du comité organisateur de la commémoration
Maryam Bessiri lors d’une conférence de presse à l’intérieur de la grande mosquée de Québec.

Maryam Bessiri invite la population à suivre la cérémonie de commémoration sur Internet.

Photo : Radio-Canada

Les citoyens pourront toutefois suivre l’événement en direct sur Internet. La cérémonie sera diffusée en direct sur Facebook (français) et YouTube (en anglais).

Cliquez sur les liens suivants pour suivre la cérémonie en français (Nouvelle fenêtre) ou en anglais (Nouvelle fenêtre).

Des survivants et des proches des victimes de l’attentat du 29 janvier 2017, qui a fait 6 morts et 5 blessés, dont plusieurs graves, prononceront des allocutions, tout comme différentes personnalités politiques, dont le premier ministre François Legault et le maire de Québec, Bruno Marchand.

Tisser des solidarités

Le comité organisateur a également invité Nusaiba Al-Azem, une représentante de la mosquée de London, en Ontario, où quatre membres d’une famille musulmane ont été tués dans une attaque au véhicule-bélier en juin dernier, à prendre la parole.

Ce sont des solidarités qu'on essaie de tisser dans le cadre de la lutte contre l'islamophobie, précise Maryam Bessiri, qui rêve à un retour des cérémonies de commémoration en présentiel.

On espère pouvoir se rencontrer et se rassembler en vrai à un moment donné parce que la commémoration du 29 janvier, c'est aussi ça. C'est un espace de rassemblement. C'est de mettre toutes les personnes qui veulent construire ensemble quelque part pour le devoir de mémoire et pour avancer, explique-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !