•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Records de froid dans la région de Québec

Le pont de Québec en hiver.

Le pont de Québec

Photo : Radio-Canada / Hans David Campbell

Des records de froid ont été enregistrés tôt jeudi matin à Québec et dans la région de Charlevoix. Ce froid un peu plus important dans la région, depuis quelques jours, est causé par une poussée d’air arctique.

Une température de -33,6 degrés Celsius a été enregistrée à 4 h à la station météorologique de l’aéroport international Jean-Lesage. L’ancien record pour un 27 janvier, qui était de -32,6 degrés Celsius, datait de 1994.

Dans Charlevoix, c’est à Saint-Aimé-des-Lacs que la température la plus froide a été enregistrée jeudi matin. Il a fait -36,3 degrés Celsius, alors que l’ancien record de -34,3 degrés avait été établi le 27 janvier 2005.

Des éoliennes dans une forêt  sous la neige.

Des éoliennes en Gaspésie

Photo : Site web de Mesgi’g Ugju’s’n

Forte demande d'électricité

Les températures froides dans plusieurs régions du Québec ont à nouveau entraîné un record de demande d'électricité jeudi matin. Une pointe de 40 510 MW pour la province a été atteinte à 7 h 14.

Hydro-Québec n’a pas eu toutefois à demander à ses clients de réduire leur consommation, en raison des vents qui ont permis aux éoliennes de produire 2100 MW d’électricité.

Le survoltage d'une batterie de voiture.

Le survoltage d'une batterie de voiture

Photo : Radio-Canada

Demandes habituelles au CAA

Les batteries des voitures n'ont pas semblé touchées davantage qu’à l'habitude par le froid hivernal. Jeudi, en milieu d’après-midi, le CAA avait enregistré 1378 services rendus dans la province, ce qui est comparable aux autres journées froides.

Un skieur, Jean-Christophe Pochat, dévale les pentes du Massif à Charlevoix.

Un skieur sur les pistes du Massif de Charlevoix

Photo : Radio-Canada / Jean-Christophe Pochat

Skieurs au rendez-vous

Les amateurs de plein air semblent s’être habitués à affronter les températures plus froides. Durant la première vague de froid, le Massif de Charlevoix a vu une baisse d’achalandage plus importante que cette fois-ci.

La directrice des communications croit qu’il faut apprendre à être moins alarmistes face aux températures et embrasser davantage notre nordicité.

Les avertissements de froid qu'on reçoit dans les médias ont un impact sur le mental des gens et font souvent peur. Quand on arrive au Massif, s'il n'y a pas de vent, que le soleil est au rendez-vous et qu'on est bien habillé, on est très bien à l'extérieur, affirme Maude Barrette Desjardins.

Les plaisirs de la glissade en famille.

Des amateurs de glisse au Village Vacances Valcartier (archives)

Photo : Radio-Canada / Village Vacances Valcartier

Nous avons une légère baisse aux glissades extérieures comparativement à l’année dernière. Est-ce le froid ou les mesures sanitaires dues à la COVID, possiblement un peu des deux, estime pour sa part la directrice des communications du Village Vacances Valcartier, Sandra Nadeau.

Retour à la normale

La vague de froid semble maintenant terminée. Les prochains jours seront plus doux dans la région de Québec, selon les prévisions d’Environnement et Changement climatique Canada pour la prochaine semaine.

Avec les informations de Marie-Audrey Houle et de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !