•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépistage et masques : l’Île-du-Prince-Édouard explique son plan de retour en classe

Les élèves de l’Île-du-Prince-Édouard seront de retour à l'école lundi.

Un élève chaudement habillé pour l'hiver circule dans son école et passe devant une affiche sur laquelle on voit un dessin de coccinelle qui se lave les mains.

Après des semaines d'enseignement à distance, les élèves de l'Île-du-Prince-Édouard vont retrouver leurs salles de classe le 31 janvier.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

La ministre de l’Éducation de l’Île-du-Prince-Édouard a confirmé que le retour en classe des élèves de la province aura lieu lundi prochain, 31 janvier. Jeudi, elle a expliqué le plan pour la rentrée en personne.

L’enseignement se faisait à distance depuis la fin du congé des Fêtes. L’arrivée du variant Omicron du coronavirus en décembre a entraîné des niveaux records de cas de COVID-19 dans la province, et causé les premiers décès sur l’île depuis le début de la pandémie.

Dépistage et masque à l’école

La ministre de l’Éducation, Natalie Jameson, a expliqué que les élèves et le personnel scolaire allaient recevoir 10 trousses de dépistage rapide de COVID. Les cinq premières pourront être récupérées à un point de collecte cette semaine, et les cinq autres seront acheminées aux familles la semaine prochaine.

Des dizaines de cartouches indiquant le résultat du dépistage de la COVID-19 sont alignées sur une table.

Des tests de dépistage rapide de COVID-19.

Photo : Reuters / Christian Mang

Elle demande aux élèves et aux membres du personnel de faire deux tests de dépistage avant le retour en classe. Ceux-ci doivent être faits samedi à la maison et lundi matin avant l’école, et doivent être négatifs.

Pour les trois semaines qui suivent, le ministère de l’Éducation désire que les élèves et le personnel fassent des tests de dépistage trois fois par semaine, les lundis, mercredis et vendredis.

Un enfant le regard dirigé vers le bas et la tête recouverte du capuchon de son chandail insère délicatement un écouvillon dans sa narine droite.

Un élève d'une école de Berlin, en Allemagne, effectue un test rapide de dépistage de COVID-19 le 9 août 2021.

Photo : Reuters / Axel Schmidt

Le port du masque à l’école sera requis à l’intérieur, sauf lorsque les jeunes mangent ou pratiquent une activité physique.

Lorsque les parents iront chercher les premières trousses de dépistage, on leur remettra un masque pour leurs enfants. Il s’agit d’un masque réutilisable et lavable en coton qui contient un filtre à charbon actif. Ce filtre doit être changé tous les deux jours, et les écoles fourniront les filtres de remplacement.

Les enfants et les adultes qui fréquentent les écoles peuvent porter un autre type de masque approprié s'ils le désirent.

Natalie Jameson.

Le ministre de l'Éducation, Natalie Jameson, à l'été 2021.

Photo : Radio-Canada / Laurent Rigaux

Des systèmes portables de filtration d’air à filtre HEPA (haute efficacité) ont été installés dans certaines écoles, assure la ministre Jameson. Les cohortes seront composées d’un nombre limité d’élèves où cela est possible, ajoute-t-elle.

Les activités parascolaires auront lieu, tant que la distanciation physique peut être respectée. La pratique d’activités sportives est permise, mais les compétitions et tournois demeurent suspendus pour le moment.

Les enfants n’ont pas à être vaccinés contre la COVID pour être admis en classe, mais la santé publique recommande fortement qu’ils le soient.

Selon les plus récentes statistiques de la province, mises à jour le 22 janvier, 64 % des jeunes de 5 à 11 ans ont reçu leur première dose du vaccin pédiatrique contre la COVID-19. Les enfants de 12 ans et plus pouvaient être vaccinés depuis plusieurs mois.

La province veut les enfants à l'école

Les parents qui sont hésitants à l’idée de voir leurs enfants à nouveau fréquenter l’école seront plus ou moins laissés à eux-mêmes.

Heather Morrison assise lors d'une conférence de presse, un drapeau de l'Île-du-Prince-Édouard derrière elle.

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, le 26 janvier 2022.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

La province souhaite vraiment qu’ils reprennent leur éducation en personne, ont insisté mercredi les différents intervenants à la conférence de presse du gouvernement.

Les parents qui refusent d’envoyer leurs enfants à l’école peuvent faire une demande auprès du ministère de l’Éducation afin d’être autorisés à faire l’école à la maison, a indiqué Tamara Hubley-Little, la directrice de l’éducation pour la province.

Ils seront alors responsables de l’éducation de leurs enfants pour les cinq prochains mois. La province pourra leur fournir le curriculum et des manuels scolaires, mais sans plus, dit Mme Hubley-Little.

En revanche, le ministère de l’Éducation assure qu’un soutien à l’apprentissage temporaire sera offert aux élèves qui doivent s’isoler à la maison à cause du virus.

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, a affirmé que la province se dote d'un plan solide de retour en classe, composé de plusieurs niveaux de protection contre la COVID-19.

La COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard, jeudi :

  • 17 hospitalisations, 3 de plus que mercredi
  • Une personne aux soins intensifs
  • 247 nouveaux cas confirmés
  • 2662 cas actifs, 22 de plus que mercredi

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.