•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

JEVI ferme définitivement sa ligne d’intervention téléphonique

Des intervenantes de JEVI, Centre de prévention du suicide de l'Estrie, reçoivent les appels de détresse.

Des intervenantes de JEVI, Centre de prévention du suicide de l'Estrie, reçoivent les appels de détresse.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Radio-Canada

Le Centre de prévention du suicide de l'Estrie JEVI n'offrira dorénavant que des interventions en face à face et cessera définitivement d'offrir un service d'intervention téléphonique.

JEVI avait interrompu ses services téléphoniques en octobre dernier en raison d'un manque de personnel.

Même si l'équipe s'est agrandie entre-temps et compte maintenant sept intervenants en service, l'organisme a décidé de réorienter ses activités vers des interventions en personne.

Selon la directrice générale Tania Boilar, ce type de service a fait ses preuves au sein de l'organisme dans le passé.

« Les meilleures pratiques en prévention du suicide démontrent que les interventions face à face sont plus porteuses que les interventions téléphoniques ponctuelles. »

— Une citation de  Tania Boilar, directrice générale JEVI

Elle souligne d'ailleurs qu'un intervenant pourra prendre en charge à plus long terme un usager, ce qui favorisera un travail en profondeur quant aux causes de sa détresse. Ces rencontres pourront se dérouler au bureau de l'organisme ou à domicile.

Même dans les situations d’urgence immédiate, les interventions en face à face sont à privilégier. L’intervention en face à face est le service le plus demandé par notre clientèle. Toutefois, ce type d’intervention était en diminution depuis cinq ans, puisque notre offre de services était orientée vers l’intervention téléphonique, affirme Tania Boilar.

Dès jeudi, la population pourra prendre rendez-vous pour obtenir un suivi en personne auprès de l'organisme.

Néanmoins, JEVI rappelle que la ligne provinciale en prévention du suicide (1 866 APPELLE) demeure disponible lors de situations de crise et qu'il est aussi possible de clavarder avec des intervenants spécialisés sur le site suicide.ca.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !