•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles accusations contre l’adolescent accusé de meurtre à Toronto

Le jeune de 13 ans fait maintenant face à des accusations de vol à main armée.

Des gyrophares sont allumés sur une voiture de police, la nuit.

La victime a été retrouvée dans le stationnement d'un édifice d'appartements après un appel au 911 le 19 janvier.

Photo : getty images/istockphoto / Matt Gush

L'enquête sur le cautionnement de l'adolescent de 13 ans accusé du meurtre non prémédité d'un autre, de 15 ans, il y a une semaine à Toronto a débuté, jeudi, devant un tribunal de la jeunesse de la ville. On y a appris que l'accusé fait maintenant face à des accusations de vol à main armée.

La séance en ligne du mineur est couverte par un interdit de publication, puisqu'il s'agit d'une enquête sur le cautionnement. Son identité est par ailleurs frappée d'un autre interdit de publication en vertu de la loi fédérale sur les jeunes contrevenants.

La Couronne a rappelé à la juge Marion Cohen, de la Cour de justice de l'Ontario, que de nouvelles accusations avaient été déposées dans cette affaire : vol à main armée, usage d'un déguisement pour commettre un vol et possession de la propriété d'autrui évaluée à plus de 5000 $.

La marchandise volée serait des médicaments d'ordonnance.

Dans un communiqué, la police de Toronto confirme que des agents de son service ont été appelés le 18 janvier à l'adresse d'une pharmacie près des intersections Dawes et Chapman, dans l'est de la métropole.

Le quartier général et le logo de la police de Toronto.

Le quartier général de la police de Toronto

Photo : Radio-Canada

Le mineur de 13 ans faisait déjà face à des accusations de meurtre non prémédité et de possession d'armes à feu prohibées.

La police avait précisé lors d'une conférence de presse vendredi que la victime était un adolescent de 15 ans.

Le jeune a été retrouvé gravement blessé dans le stationnement d'un édifice d'appartements situé près des avenues Gamble et Pape après un appel au 911 au sujet d'une fusillade le soir du 19 janvier.

Deux armes à feu et des munitions ont été saisies lors de cette affaire selon la police, qui a donné peu de détails parce que son enquête n'en est encore qu'à ses débuts.

La police refuse par exemple de faire le lien entre les événements du 18 et du 19 janvier.

Le jeune accusé est toujours emprisonné depuis son arrestation le 20 janvier dans un établissement pour jeunes contrevenants, qu'on ne peut nommer pour éviter de l'identifier.

Son enquête sur le cautionnement doit durer trois jours à la suite desquels la juge rendra sa décision de le libérer sous caution ou non.

Les médias seront alors en droit de révéler l'information selon laquelle il a été libéré ou non et les conditions liées à une éventuelle libération.

Aucune date de procès n'a encore été fixée pour l'instant.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.