•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La déforestation se poursuit sur l’ancien champ de tir de Tracadie

Une abatteuse multifonctionnelle

Une abatteuse multifonctionnelle est à l'oeuvre sur l'ancien champ de tir de Tracadie.

Photo : Gracieuseté

De nouveaux travaux de déforestation ont été entrepris, jeudi matin, sur l'ancien champ de tir de Tracadie, au Nouveau-Brunswick.

Ils soulèvent le mécontentement de résidents de la région.

Ces travaux de déforestation visent à permettre la décontamination du territoire, une démarche pilotée par la Défense nationale, qui veut rendre les lieux sécuritaires.

ancien champ de tir de Tracadie

La déforestation sur l'ancien champ de tir de Tracadie

Photo : Gracieuseté

Le choix de secteurs à décontaminer est également fait selon les « besoins futurs » du gouvernement du Nouveau-Brunswick. La province a affirmé qu'elle voulait permettre l'exploitation de bleuetières sur l'ancien champ de tir.

La présence d'une abatteuse multifonctionnelle n'est pas passée inaperçue dans le secteur de Pont-Lafrance.

Raynald Brideau, un ancien travailleur forestier, s'est rendu sur place pour faire des photos des travaux en cours.

Ça, c'est la bûcheuse, la grosse coupeuse, indique-t-il. La John Deere. Elle peut détruire plusieurs hectares par jour. Comme bien d'autres, il s'inquiète pour l'environnement.

Un manifestant devant sa voiture, Raynald Brideau.

Raynald Brideau avait pris part à une manifestation, en octobre dernier, pour protéger l'ancien champ de tir.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Ils sont en train de tout détruire ce qu'on a, craint-il. Ça n'a pas d'allure du tout. Ça veut dire que les nappes d'eau, à force de couper du bois et sécher les terres, pourraient en souffrir.

Ces travaux surviennent alors que la Municipalité régionale de Tracadie vient de réitérer sa demande à la province d'établir un moratoire sur l'exploitation de ce territoire.

Le ministère de l'Agriculture, de l'Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick, de même que le ministère de la Défense nationale ont été sollicités pour obtenir davantage de détails.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !