•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Van-O-Lac profite de l’engouement pour la vie en fourgonnette aménagée

Un homme travaille à l'isolation d'une fourgonnette.

Leur bois est pris directement chez Fran-Lou, à Sainte-Jeanne-d'Arc. Pour faire face à l'hiver, les murs sont isolés.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Radio-Canada

En activité depuis un an, l’entreprise Van-O-Lac de Dolbeau-Mistassini accumule les commandes d’amateurs de voyages qui veulent s’évader sur les routes à bord d’un véhicule aménagé.

Les propriétaires, Karen Ouellet et Rémi Lachance, ont lancé leur entreprise en pleine pandémie, alors que plusieurs Québécois se sont tournés vers la van life, un mode de vie en fourgonnette aménagée, pour remplacer les escapades à l’international devenues moins accessibles.

Un couple s'affaire à transformer une fourgonnette dans un atelier.

Le couple peut travailler sur deux fourgonnettes à la fois.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Une femme au travail.

Karen Ouellet s'occupe entre autres de la décoration, de la conception et de la configuration des fourgonnettes transformées.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Pour moi, le van life, c'est vraiment la liberté que le véhicule procure, explique Rémi Lachance. Tu n'es pas attaché, par exemple, à une réservation de camping longtemps d'avance. Si tu vois un beau spot et que tu as le droit de te stationner, tu restes là.

Le couple a voyagé pendant 11 ans avec un Westfalia avant de transformer des véhicules et permettre à d’autres gens de vivre cette aventure d'autonomie.

Un couple au volant d'une fourgonnette.

Le couple a passé onze ans à se promener avec son véhicule Westfalia.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Leur production est faite à l'échelle locale et de façon personnalisée avec des meubles sur mesure pour les véhicules récréatifs. L’entreprise s’approvisionne en bois chez Fran-Lou, à Sainte-Jeanne-d'Arc. Les murs sont isolés pour les voyages hivernaux.

Ça peut être utilisé quatre saisons sans problème. On a des systèmes de chauffage très puissants qui sont branchés directement sur le réservoir, précise Rémi Lachance.

L'intérieur du véhicule est réfléchi pour être pratique et compact. Un espace de rangement est aménagé à l’arrière pour répondre aux besoins des clients, souvent amateurs de vélo de montagne, de ski et de randonnée.

Une femme à l'intérieur d'une fourgonnette transformée.

Karen Ouellet affirme être comblée par ce nouveau défi professionnel.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin-Saint-Pierre

Van-O-Lac a déjà vendu une dizaine de véhicules aménagés à des clients de la région et de l’extérieur. Le couple souhaite rester dans une production artisanale pour continuer à mener une vie d'aventuriers.

Un couple devant un grand garage.

Karen Ouellet et Rémi Lachance ont démarré l'entreprise Van-O-Lac, à Dolbeau-Mistassini, il y a bientôt un an.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

On s'est gardé quand même une certaine liberté d'horaire, indique Karen Ouellet. Quand il pleut, on en profite. Et s'il peut faire beau un trois, quatre jours l'été, ça se peut qu'on parte et qu'on en profite nous aussi, parce qu'on vend ce rêve-là.

D'après un reportage de Romy Boutin-St-Pierre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !