•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Milliers de carcasses de cochons et pollution : une usine de compostage se défend

Vue aérienne sur des bâches qui recouvrent les animaux.

Le gouvernement provincial estime qu’en tout 650 000 cochons, vaches, volailles et autres animaux de ferme d’élevage sont morts durant les inondations sans précédent qui ont frappé la Colombie-Britannique il y a quelques mois.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Radio-Canada

Près de Princeton, une usine de compostage chargée de traiter des milliers de carcasses de cochons morts dans les inondations de novembre dernier assure que ces dernières n'entraînent pas de risques pour l’environnement.

Devant ces piles de porcs en décomposition entassés par centaines près de la rivière Similkameen, la Première Nation Upper Similkameen a fait part ce mois-ci de ses inquiétudes et a dit craindre la contamination des eaux et des terres.

Mateo Ocejo, propriétaire de l’usine Net Zero Waste Eastgate, située à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Princeton, affirme que ces carcasses ne représentent pas de risques pour les humains ou même pour l’environnement.

Nous avons recours à des bâches en Gore-Tex pour envelopper les corps de ces animaux afin qu’ils ne soient pas en contact avec l’extérieur, affirme-t-il, ajoutant qu'il n'y avait pas d'autre moyen de traiter cette quantité massive de cochons morts.

« Ils flottaient dans les eaux stagnantes d’une ferme, polluant les eaux. »

— Une citation de  Mateo Ocejo, propriétaire de l’usine Net Zero Waste Eastgate

Mateo Ocejo dit avoir reçu un appel du ministère de l’Agriculture le mois dernier pour traiter et composter environ 10 000 carcasses de ces animaux perdus lors des inondations, ce qui représente 700 tonnes de matière.

Ces carcasses seront notamment réduites en additifs, utilisés entre autres pour les sols agricoles. L’entreprise pourrait mettre un an pour traiter ce nombre d’animaux morts.

Le ministère de l’Environnement affirme avoir visité l’usine de traitement le 21 décembre dernier pour faire une évaluation de ses activités et de leur conformité aux règles entourant le traitement et le compostage des matières organiques. Il publiera un rapport d’inspection.

Le gouvernement provincial estime qu’un total de 650 000 cochons, vaches, volailles et autres animaux de ferme d’élevage sont morts durant les inondations sans précédent qui ont frappé la Colombie-Britannique il y a quelques mois.

Ce n’est pas la première catastrophe et, malheureusement, ce ne sera pas la dernière, déclare Doug Davidson, gestionnaire des opérations de l'entreprise vancouvéroise West Coast Reduction, chargée du nettoyage de nombreuses carcasses d’animaux après les inondations.

Selon lui, les besoins dans ce domaine vont augmenter à l'avenir.

Avec des informations de Winston Szeto, Brady Strachan et David French

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !