•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Québécois visés par un texto frauduleux offrant une « récompense » aux vaccinés

Des fraudeurs se font passer pour le ministère de la Santé et des Services sociaux dans le but de voler des informations bancaires.

Une jeune femme appuie sur l'écran de son téléphone cellulaire.

La tentative d'hameçonnage circule au moins depuis mercredi.

Photo : iStock

Des captures d’écran de textos d’hameçonnage qui font croire que le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) offre une récompense « pour avoir pris toutes vos doses contre la COVID-19 » circule depuis mercredi sur les réseaux sociaux.

Les personnes qui reçoivent le message texte frauduleux sont invitées à cliquer sur un lien qui ressemble à celui du site web du MSSS, à une nuance près : un des points dans l’URL est remplacé par un tiret.

Les captures d’écran partagées sur les réseaux sociaux montrent d’ailleurs que le message est envoyé par un numéro avec un indicatif régional de la Colombie-Britannique. Certaines d'entre elles indiquent offrir une récompense de 100 $ pour avoir été vacciné, tandis que d'autres mentionnent simplement que la personne a été sélectionnée « permis les participants gagnant [sic] ».

Cliquer sur le lien nous redirige vers une page web qui ressemble en tous points à celle que verrait le récipiendaire d’un transfert Interac. Si l’on tente de déposer les 100 $ promis, nous sommes ensuite redirigés vers une page web qui reproduit celle de l’institution financière choisie, qui nous invite à entrer nos informations bancaires.

Deux captures d'écran de téléphone cellulaire : l'une est une fausse page d'un transfert Interac, l'autre, d'une fausse page d'authentification de Desjardins.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Voici vers quoi mène le lien contenu dans le texto frauduleux.

Photo : Captures d'écran

Le ministre Caire met en garde la population

En entrevue à Tout un matin, le ministre de la Cybersécurité et du Numérique Éric Caire a imploré le public de ne pas cliquer sur le lien en question.

Si le gouvernement du Québec proposait un 100 $ pour tel ou tel comportement, les chances sont fortes que M. Dubé l’aurait annoncé en conférence de presse. On n’aurait pas utilisé un texto en catimini, a indiqué M. Caire.

Selon le ministre, il est à peu près impossible de connaître l’identité de la personne ou du groupe derrière cette tentative d’hameçonnage.

Il faudrait qu’on puisse avoir un mandat pour retracer l’auteur du compte. Généralement, ce que les gens font, c’est qu’ils vont acheter un cellulaire prépayé, envoyer les textos et jeter le cellulaire. Donc, vous ne retracerez jamais l’auteur du texto en question, a-t-il dit.

De plus, les sites web qui servent à collecter les données personnelles des victimes sont généralement enregistrés de manière anonyme, ce qui complique le travail des autorités, selon M. Caire.

Le ministre a rappelé que les personnes qui reçoivent des messages frauduleux peuvent les signaler en envoyant un texto au numéro 7726. Cela peut permettre aux fournisseurs de services mobiles de bloquer l’envoi des messages à la source.

Decrypteurs. Marie-Pier Élie, Jeff Yates, Nicholas De Rosa et Alexis De Lancer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !