•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des patients COVID-19 à Saskatoon et à Regina transférés vers des milieux ruraux

Un hélicoptère du service d'ambulances aériennes STARS plane au-dessus d'un hôpital en Saskatchewan.

Les familles des patients seront averties avant le transfert, selon le ministre de la Santé de la Saskatchewan, Paul Merriman. (archives)

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan affirme que des patients hospitalisés en raison de la COVID-19 à Saskatoon et Regina pourraient être transférés vers des hôpitaux en milieu rural.

La province avait pris cette mesure pendant la vague causée par le variant Delta afin de réduire la pression sur le système de santé.

C’est insensé d’être au maximum de nos capacités à Regina et à Saskatoon alors qu’il reste des places vacantes ailleurs dans le réseau, a expliqué le ministre de la Santé de la Saskatchewan, Paul Merriman, lors d’une conférence de presse au centre d’opérations d’urgence de la province, lundi.

En Saskatchewan, 85 % des lits dans les hôpitaux sont occupés. À Saskatoon et à Regina, le taux d’occupation est de 100 %, tandis qu’il tombe à 70 % dans les régions rurales, selon le ministre de la Santé.

Vendredi dernier, un patient atteint de la COVID-19 à Saskatoon a été transféré à l’Hôpital Saint-Joseph, à Gravelbourg, à 185 kilomètres de Regina, selon le Dr Intheran Pillay.

Le centre-sud de la Saskatchewan compte deux hôpitaux, mais ils ne sont pas dotés d’unités de soins intensifs.

Bien que disposant de lits vacants, certains établissements en milieu rural sont aux prises avec des pénuries de personnel. C’est le cas du centre hospitalier de Redvers, à 240 km de Regina, qui n’offre plus de services d’urgence depuis le mois de septembre.

Les services d’urgence du centre de santé à Biggar, à 350 kilomètres de la capitale saskatchewanaise, sont accessibles au public 11 heures par jour seulement depuis le 9 janvier.

Avec les informations de Yasmine Ghania

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !