•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancien combattant qui voulait 100 cartes pour ses 100 ans est mort

Un homme dans un uniforme militaire décoré de plusieurs médailles tient une pancarte.

Fred Arsenault a fait la demande sur les médias sociaux pour son 100e anniversaire. Il aura reçu 100 000 cartes. (Archives)

Photo :  CBC / Grant Linton

Radio-Canada

Un ancien combattant canadien de la Seconde Guerre mondiale qui a fait les manchettes à l'échelle internationale lorsqu'il a demandé, sur les médias sociaux, 100 cartes de souhaits pour son 100e anniversaire est décédé à l'âge de 101 ans.

Joseph Alfred Fred Arsenault, né le 6 mars 1920 à l'Île-du-Prince-Édouard, a reçu plus de 100 000 cartes provenant du monde entier après sa demande en février 2020.

Il est décédé à Toronto au cours du week-end.

Le Canada a perdu un trésor national, a écrit son fils, Ron Arsenault, sur Facebook lundi.

Papa, tu es et tu seras toujours mon héros. Tu as touché des gens de tous les horizons, de partout dans le monde. Tu ne seras jamais oublié. Nous nous souviendrons, poursuit le message.

M. Arsenault, un soldat de l'armée canadienne, a servi avec les Cape Breton Highlanders. Le régiment d'infanterie a participé à la libération des Pays-Bas et à la campagne d'Italie.

Après avoir souhaité, sur les médias sociaux, recevoir 100 cartes d’anniversaire pour ses 100 ans, M. Arsenault a reçu des œuvres d'art, des courtepointes, des plaques et une paire de chaussures en bois. Des arbres ont été plantés en son honneur et une rue a même été baptisée de son nom.

Selon son fils, recevoir du courrier était important pour M. Arsenault.

En novembre 2021, Ron Arsenault a déclaré à CBC News : Il recevait très peu de lettres de sa mère lorsqu'il était en service et il les lisait au milieu de la nuit depuis les tranchées, a-t-il dit. Quand il a emménagé avec nous en 2009, le courrier arrivait et il était le premier à le recevoir.

Sur Twitter mardi, la Légion royale canadienne a noté son décès, se disant attristée par la nouvelle. Joignez-vous à nous dans la gratitude pour son service au Canada.

Le maire de Toronto, John Tory, a lui aussi rendu hommage à M. Arsenault sur Twitter.

Mes condoléances à la famille et aux amis de l'ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale Fred Arsenault suite à son décès, quelques semaines avant son 102e anniversaire, a écrit M. Tory.

Je suis heureux qu'il ait pu savoir combien de personnes appréciaient son histoire et son service et l'ont partagé avec lui par le biais de cartes.

Selon une publication Facebook de la filiale 005 de la Légion royale canadienne, M. Arsenault a exploité une ferme pendant des années après son passage dans l'armée. Il avait six vaches, trois chevaux et un tracteur, selon la publication qui le cite.

Deux hommes assis à une table avec une mitrailleuse.

Fred Arsenault en compagnie du Lieutenant-Colonel Barry Pitcher et de la mitrailleuse de modèle Bren.

Photo : Courtoisie de Trevor Godhino

M. Arsenault a épousé sa femme, Yvonne, ils ont eu deux fils et ont déménagé à Toronto où ils ont élevé leur famille. Il est revenu à l'Î.-P.-É. lorsqu'il a pris sa retraite.

En 2019, il a emménagé au Centre des anciens combattants de Sunnybrook. Là, on lui a remis la pièce de monnaie du 75e anniversaire de la filiale 005 de la Légion royale canadienne.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !