•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reprise « graduelle » des services d’obstétrique à l’hôpital Stanton de Yellowknife

Le bâtiment de cinq étages de l'Hôpital territorial Stanton, sous un ciel dégagé.

Le service d'obstétrique de l'Hôpital territorial Stanton à Yellowknife va rouvrir progressivement.

Photo : Radio-Canada / Walter Strong

Radio-Canada

À partir du 22 février, les services d’obstétrique de l'hôpital Stanton, à Yellowknife rouvriront en marge de la première phase de cinq semaines et seront accessibles aux personnes dont ce n’est pas le premier accouchement et celles qui ont une césarienne de prévue.

Les personnes qui attendent leur premier enfant, ou celles qui résident au Nunavut devront continuer de recevoir leurs soins à Edmonton.

Début décembre, l'Administration des services de santé et des services sociaux des Territoires du Nord-Ouest (ASTNO) avait annoncé une fermeture temporaire des services réguliers planifiés de travail et d'accouchement à l'Hôpital territorial Stanton à cause d’un manque de personnel.

Toutes les personnes qui devaient accoucher entre le 10 décembre et le 21 février étaient redirigées dans des hôpitaux d’Edmonton. Seul le service d’urgences obstétrique de l'hôpital ténois demeurait ouvert.

Selon un communiqué de l’ASTNO, la reprise graduelle permettra de réduire le volume d’accouchement requis ainsi que leur complexité.

L’agence affirme que les personnes qui ont déjà eu un enfant ont besoin de moins d’évaluations préalables au travail, qu’elles accouchent plus rapidement et qu’elles sont moins à risque de développer des complications durant leur accouchement.

Bien que nous ayons réussi à recruter du personnel, nous n’avons pas encore les ressources nécessaires pour rouvrir complètement les services des accouchements planifiés, surtout si l’on tient compte du fait que des membres du personnel pourraient être tenus de s’isoler en raison de la COVID-19.

Pendant la phase 1 de la réouverture, du 22 février au 31 mars, la décision de transférer les soins sera réexaminée toutes les deux semaines. L’ASTNO estime que 35 personnes accoucheront à l'hôpital Stanton pendant cette phase, alors que 20 seront transférées à Edmonton.

Les services de travail et d’accouchement d’urgence restent accessibles en tout temps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !