•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Laiterie Laroche de Roberval a déjà du succès après un mois

Une femme devant un réfrigérateur ouvert qui contient des bouteilles de lait.

La copropriétaire Josée Laroche s’occupe du comptoir de la nouvelle entreprise le matin et de la ferme en après-midi.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Depuis un peu plus d'un mois, la Laiterie Laroche a entamé ses activités à Roberval et le succès est déjà au rendez-vous, plus que prévu.

Du fromage frais en meule et en grains de même qu'un lait artisanal unique en région sont offerts à la Ferme Claude Laroche et filles.

Un investissement de plus de 800 000 $ a été nécessaire à ce projet.

L'ouverture de la laiterie ravive des souvenirs pour certains clients, alors que d'autres découvrent une nouvelle saveur avec le lait artisanal.

Ça goûte le vrai lait. On est rendu là. C'est vraiment un produit qui est différent. C'est vraiment plus goûteux. Des fois, les gens me demandent : "C'est quoi qu'il y a de différent?" Bien, il faut y goûter. D'habitude, ces gens-là reviennent et ils disent : "Ah oui, t'aurais dû me le dire que c'était différent comme ça!", a raconté la copropriétaire de la laiterie, Josée Laroche.

La façade d'une laiterie l'hiver.

La Laiterie Laroche est située à Roberval le long de la route régionale.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

La laiterie devait ouvrir plus tôt, mais des retards ont été observés lors de la construction et dans la livraison des équipements.

Tout a pris un peu plus de temps que prévu. On me l'avait dit d'ailleurs que c'est ce que ça ferait d'ouvrir une entreprise à ce moment-ci, a expliqué Josée Laroche.

Pour le moment, les produits sont en vente à la laiterie seulement. Les copropriétaires ont actuellement des discussions avec des gestionnaires d’épicerie et de dépanneurs de partout dans la région pour établir de futurs points de vente.

Une affiche noire sur laquelle est écrit le prix du fromage, devant une vitrine de la laiterie où se fait la production.

Les clients réservent leur fromage pour ne pas en manquer.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Entre 600 et 900 litres de lait sont vendus chaque semaine et 500 livres de fromage sont produits en alternance avec le lait.

D’ailleurs, plusieurs clients appellent pour s’informer du moment où le fromage sera prêt. Il y a un intérêt, [mais] on est limité toujours dans la quantité. On est en production artisanale. On finit toujours par en manquer. C'est ça, la réalité, a reconnu Josée Laroche.

C'est un succès plus que ce à quoi je m'attendais encore, a avoué Vincent Laroche-Roy, également copropriétaire de la laiterie et neveu de Josée.

Une cuve de métal dans laquelle est produit du fromage. Un employé se trouve devant la cuve.

Le fromage est produit en alternance avec le lait.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Des contenants en verre

L'entreprise est soucieuse d'aller vers une agriculture durable.

Elle a d'ailleurs opté pour une bouteille de verre pour mieux conserver le goût. Les clients la rapportent et l'entreprise la réutilise.

Des bouteilles de lait vides dans une boîte de carton.

Les clients sont invités à rapporter leur bouteille de verre vide.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

C'est le plus proche qu'on peut aller au niveau du lait cru, qu'on peut avoir, permis par la loi. Il est non homogénéisé, ce qui fait qu'il y a toujours un nuage de crème qui flotte dessus, a expliqué Josée Laroche.

Ce retour aux bouteilles en verre évoque des souvenirs particuliers. Il y a beaucoup de monde qui me parle de mon père et de mon grand-père : "Ils passaient le lait chez nous", a-t-elle poursuivi.

Une photo d'une ferme, au début des années 1990.

Cette laiterie constitue un premier projet de diversification pour la Ferme Claude Laroche et filles.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Pour Nicole et Claude Laroche, c'est une fierté de voir leur fille et leur petit-fils diversifier les activités de la ferme.

D'après un reportage de Laurie Gobeil

Un bâtiment de ferme l'hiver.

Cette laiterie constitue un premier projet de diversification pour la Ferme Claude Laroche et filles.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !