•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un organisme d’Edmonton distribue gratuitement des autotests pour dépister le VIH

Trois fioles de la trousse de test du VIH sont sur une table.

Les manipulations pour effectuer le test durent quelques minutes et ne nécessitent que quelques gouttes de sang.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Un projet pilote de distribution gratuite de de trousses d'autotests de dépistage du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est lancé à Edmonton.

Le Collectif pour la santé des hommes d'Edmonton a déjà donné plus d’une dizaine de ces tests aux membres de la communauté LGBTQ+ de la capitale albertaine.

Cela aura un impact sur les gens pour mieux les aider à comprendre leur statut et prendre contrôle de leur santé sexuelle, affirme un porte-parole du collectif, Brendan Collinge.

Ce dernier précise qu’environ 13 % des personnes infectées par le VIH l’ignorent. Cette campagne cherche donc à donner un meilleur accès à ces tests et, par la bande, à en rendre l'utilisation plus fréquente au sein de la communauté.

Je pense qu’il est difficile pour certaines personnes de rester à jour dans ces rendez-vous de dépistage, ou même, pour une visite chez le médecin, dit Brendan Collinge. Il y a plusieurs facteurs qui entrent en cause pour expliquer ces difficultés.

Ainsi, la peur des aiguilles ou du sang, la peur d’obtenir un résultat positif ou la crainte d'être stigmatisé par ses pairs ou par les professionnels de la santé peuvent représenter des barrières au dépistage explique-t-il.

Brendan Collinge explique que les personnes intéressées par le projet peuvent remplir un formulaire d’inscription sur le site Internet du collectif (Nouvelle fenêtre). Un membre du programme les contactera ensuite pour faire le pont et suivre la procédure.

« C’est pourquoi ce programme est utile [...] car les personnes peuvent obtenir un autotest de manière sécuritaire et inclusive. »

— Une citation de  Brendan Collinge, porte-parole du Collectif pour la santé des hommes d'Edmonton

Un service d’accompagnement est aussi offert par le programme pour aider les personnes qui y participent sur le plan mental et les guider vers les ressources médicales appropriées en cas de résultat positif.

Un programme similaire existe aussi à Calgary depuis l’été 2020. Le coordonnateur de programme de l’organisme HIV Community Link, Mark Randall, estime que ce programme aide non seulement à augmenter les tests de dépistage, mais aussi à construire un lien de confiance.

Le fait de pouvoir se dépister à la maison, en prenant son temps, avec toutes les ressources disponibles dans la trousse en cas de résultat positif donne beaucoup de pouvoir à l’individu.

Cela ouvre beaucoup de portes, et de connexions, dans le système de santé, ajoute-t-il.

Le projet pilote de distribution d’autotest prendra fin le 10 février. L’organisme compte étudier les données ainsi obtenues pour en évaluer l'impact.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !