•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nominations aux César : Sylvain Marcel et Danielle Fichaud sur un nuage

Deux femmes et un homme se tiennent la main devant une pette foule.

Danielle Fichaud, Valérie Lemercier et Sylvain Marcel lors de la présentation du film Aline à Cannes, le 13 juillet 2021

Photo : Getty Images / Pascal Le Segretain

Radio-Canada

Il est rare que deux interprètes du Québec se retrouvent en même temps en nomination aux César du cinéma, l’équivalent des Oscar en France. C’est pourtant ce qui est arrivé à Danielle Fichaud et Sylvain Marcel, les deux en lice pour le prix de la meilleure interprétation dans un rôle de soutien pour leur jeu dans Aline, de Valérie Lemercier. Les deux partenaires de jeu n’ont d’ailleurs toujours pas pu laisser décanter la nouvelle.

Sylvain Marcel était au beau milieu d’une nuit ruinée par l’insomnie, tôt mercredi matin, lorsqu’il a reçu un message de Danielle Fichaud, qui est actuellement en France. Elle tenait à le féliciter pour sa nomination aux César, dont l’acteur n’avait pas eu vent.

Ça a été un choc pour moi. On espère ces choses-là, mais on essaie de ne pas trop y penser pour ne pas être trop déçu. Je n’ai pas dormi depuis une heure du matin, affirme celui qui incarne Guy-Claude, personnage calqué sur René Angélil.

Après l’accueil glacial réservé à Aline par la famille Dion et une partie du public québécois, l’acteur se dit rassuré par cette reconnaissance, qui s’accorde mieux avec les échos qu’il a reçus de la critique qu’avec les commentaires qu’il a pu lire sur les réseaux sociaux.

Les critiques ont été assez unanimes au Québec, très unanimes en France, en Italie, en Allemagne. Ça joue actuellement dans 50 pays grâce à Cannes. Et si on n’avait pas reporté le film, on n’aurait pas fait Cannes, donc ça a été une bonne chose quand même, explique-t-il.

Danielle Fichaud ouvre le champagne

Lorsqu’elle a surpris Sylvain Marcel vers 4 h du matin mercredi, Danielle Fichaud venait elle aussi d’apprendre la nouvelle de sa nomination, alors qu’elle était en train de donner un atelier à ses élèves à Lyon, en France, où elle donne depuis cinq ans des cours de jeu à la caméra pendant les rudes mois de l’hiver québécois.

C’est l’attaché de presse du film Aline qui a appelé l’actrice pour lui annoncer sa nomination pour le rôle de Sylvette Dieu, inspiré de Thérèse Maman Dion. Je ne le croyais pas. Je suis revenue en classe et j’ai dit à mes élèves : à partir de maintenant, c’est une nommée aux César qui vous enseigne, explique-t-elle en riant au bout du fil, à Lyon.

Ses élèves ont d’ailleurs tenu à lui offrir une bouteille de champagne pour la féliciter. J’ai bu du champagne cet après-midi. Je me pince aux deux minutes, affirme-t-elle.

Jamais [je n’aurais pu m’y attendre]. Peut-être dans mes folies du Conservatoire d’art dramatique, dans le temps où je me prenais pour une actrice profonde. Mais j’ai arrêté ça à 30 ans. Et là ça m’arrive. Cannes et les César la même année, c’est complètement fou.

Valérie Lemercier en lice pour le prix de la meilleure réalisatrice

Comme Sylvain Marcel, Danielle Fichaud est également très heureuse pour Valérie Lemercier, dont le film a récolté un total de 10 nominations, dépassé seulement par Illusions perdues, de Xavier Giannoli, et Annette, de Leos Carax. Mme Lemercier est notamment en lice pour le prix de la meilleure réalisatrice et de la meilleure actrice, elle qui incarne Aline dans le film.

Les deux interprètes soulignent d’ailleurs le grand talent de la réalisatrice, qui leur a donné de précieux conseils. Je ne sais pas si elle sera récompensée, mais je sais que j’ai été dirigé d’une main de maître par Valérie Lemercier, conclut Sylvain Marcel.

Le trio devrait se revoir à la 47e cérémonie de remise des prix César, qui se tiendra le 25 février à Paris.

Ce texte a été écrit à partir d'entrevues réalisées par Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l'émission Le 15-18. Les propos ont pu être édités à des fins de clarté et de concision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !