•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parc aventures Cap Jaseux ouvre son nouveau site de pêche blanche

Des cabanes de pêche au loin sur les glaces du Saguenay à Saint-Fulgence.

Des cabanes de pêche blanche sont visibles au loin sur les glaces du Saguenay à Saint-Fulgence.

Photo : Avec l’autorisation de Rebecca Tremblay

Le Parc aventures Cap Jaseux de Saint-Fulgence a ouvert son nouveau site de pêche blanche qui offre une quarantaine d’emplacements.

Il s’agit d’une première activité hivernale offerte par le site touristique qui souhaite élargir son offre aux quatre saisons.

Le site de pêche blanche, qui est ouvert depuis le 15 janvier, est situé en face de la plage du parc, sur le Saguenay. L’endroit était déjà bien connu par les habitués du secteur pour la pêche au poisson de fond, alors que le site de pêche de la municipalité de Saint-Fulgence attire plutôt les pêcheurs d’éperlans.

C’est un secret qui n’est plus trop bien gardé, lance en riant la directrice générale du parc, Rebecca Tremblay. 

Un pêcheur tient un sébaste dans ses mains, à côté d'un trou dans la glace, sur les glaces de la rivière Saguenay, à Saint-Fulgence.

Le site de pêche blanche était déjà connu des pêcheurs pour la pêche au poisson de fond.

Photo : Avec l’autorisation de Rebecca Tremblay

Le Parc aventures Cap Jaseux a voulu encadrer l’activité, alors que des pêcheurs empruntaient le chemin d’accès du site pour se rendre sur les glaces. Des démarches ont été entreprises auprès de l’assureur du parc et avec le Port de Saguenay. La municipalité a également été impliquée.

« Sinon, il fallait complètement fermer l’accès, ce qui n’était pas nécessairement souhaitable. Dans le fond, nous on est content d’accueillir les pêcheurs, on le sait, c’est un beau secteur. Et on veut aussi, au fil des années, développer notre offre d’activités hivernales, donc c’est un premier pas, dans le fond, vers cette vision-là de développement. »

— Une citation de  Rebecca Tremblay

Une quarantaine d’emplacements sont disponibles sur le site balisé qui compte une vingtaine de pêcheurs saisonniers jusqu’à maintenant. Les pêcheurs journaliers sont également acceptés sur le site. La capacité est limitée actuellement en raison du nombre de places disponibles dans le stationnement.

Une tarification appelée à baisser

Le prix d’une passe saisonnière est fixé à 350 $ pour la saison, pour un pêcheur et un accompagnateur, qui doivent être autonomes. Les citoyens de Saint-Fulgence ont accès à un rabais de 50 %. Les pêcheurs journaliers peuvent accéder au site pour 20 $ par jour.

On est conscient que nos tarifs sont beaucoup plus élevés qu’ailleurs, par contre actuellement, c’est la seule activité hivernale qu’on est en mesure d’ouvrir, précise la directrice générale.

Ces frais permettent de financer la préparation du site, l’entretien et la présence d’employés. Les revenus de l’activité ne permettront toutefois pas d’en couvrir les frais cette année.

Des bâtiments l'hiver près d'une rive.

Le nouveau site de pêche blanche est situé en face de la plage du Parc aventures Cap Jaseux.

Photo : Avec l’autorisation de Rebecca Tremblay

Les prix sont appelés à diminuer dans les prochaines années, lorsque d’autres activités s’ajouteront à l’offre, comme les tyroliennes, la via ferrata, le vélo d’hiver ou encore de la raquette.

Le parc compte ajouter la location de cabanes et d’équipement pour la pêche, dans les prochaines années. L’hébergement sur les glaces qu’espérait proposer l’organisation ne sera toutefois pas possible, en raison de la réglementation en vigueur.

En attente de subventions

L’offre de nouvelles activités dépendra de la construction des nouvelles infrastructures d’accueil, qui seront adaptées aux conditions hivernales, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Rebecca Tremblay espère que la construction pourra débuter cette année. Le Parc aventures Cap Jaseux a déposé des demandes de subventions dans le cadre de son projet de développement quatre saisons de 9,5 M$.

On a déjà commencé à travailler avec une équipe d’ingénieurs et d’architectes pour justement la conception, puis l’éventuelle construction des bâtiments, explique-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !