•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de l’obligation de porter le masque en classe pour les professeurs de l’UdeM

Tour de l'Université de Montréal.

Le personnel enseignant ne sera plus obligé de porter le masque en tout temps dans les classes lors des cours magistraux.

Photo : Getty Images / Marc Bruxelle

Radio-Canada

Le personnel enseignant n’aura désormais plus à porter obligatoirement le masque en classe, a statué la direction de l’Université de Montréal.

Dans une lettre adressée aux professeurs et chargés de cours, le recteur Daniel Jutras explique que l’institution a décidé de ne plus exiger le port ininterrompu du masque en classe pour les membres du personnel enseignant.

La décision a été prise [mardi] par le comité de direction de l’Université, après consultation de nos spécialistes à l’interne, précise le recteur.

Évoquant l’évolution rapide du contexte épidémiologique, l’Université explique qu’à l’instar du gouvernement du Québec qui a annoncé un assouplissement graduel de certaines restrictions d’ordre sanitaire, l’UdeM a décidé, elle aussi, d’assouplir sa politique COVID-19 à partir de sa propre évaluation du contexte pandémique.

En permettant aux professeurs de ne pas porter le masque en continu dans leur classe, la direction assure que les établissements de l’UdeM demeurent conformes aux recommandations de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

La CNESST autorise en effet toute personne qui enseigne, quel que soit l’ordre d’enseignement, à retirer son masque en classe "pour la période la plus courte possible, le temps de communiquer", peut-on lire dans la lettre du recteur Daniel Jutras.

Ce dernier rappelle que, dans le passé, l’Université a appliqué des mesures plus strictes que ce que recommandait la santé publique, notamment le port du masque en permanence pour les professeurs, mais que la situation a aujourd’hui changé.

« Donner un cours magistral de trois heures avec un masque constituait un irritant pour beaucoup d’entre vous. »

— Une citation de  Le recteur de l'UdeM, Daniel Jutras, dans une lettre aux professeurs et chargés de cours

Maintenant que l’enseignement en présentiel reprend à grande échelle et que la situation sanitaire s’améliore peu à peu, cette mesure risquait de compliquer indûment les conditions d’enseignement, estime l’Université, qui accueillera de nouveau ses étudiants en présentiel à compter du 31 janvier.

Il va sans dire, ajoute le recteur, que les professeurs qui voudront continuer de porter le masque en permanence dans leur salle de classe seront tout à fait libres de le faire.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de ne le retirer que le temps nécessaire pour communiquer la matière. La même directive s’applique pour l’étudiant ou l'étudiante qui fait une soutenance de thèse ou une autre présentation en classe, peut-on lire dans la missive.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !