•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Report d’un chantier maritime au port de Cacouna

Dans un champs, l'affiche du port de Gros-Cacouna.

L'affiche de la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie près du port de Gros-Cacouna, qu'on aperçoit au loin. (archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Les travaux maritimes prévus sur un navire de Soucy industriel au port de mer de Cacouna n'auront pas lieu en janvier. L'entreprise n'a eu d'autre choix que de réaliser ce projet en Ontario étant donné que le bateau ne pourra pas accoster à Cacouna.

Selon la configuration actuelle du port, deux bateaux ne peuvent être accostés au quai en même temps.

Au cours des dernières semaines, certains bateaux qui devaient s'arrêter par Cacouna ont pris du retard.

Résultat : ils seront à Cacouna au cours du mois de janvier. Si la compagnie avait maintenu ses travaux sur le navire White Fish Bay, l'accès au port aurait été impossible pour les autres bateaux. Devant cette situation, ce sont les employés de Soucy industriel qui se rendront en Ontario pour effectuer les travaux.

La porte-parole de Soucy industriel, Sabrina Castonguay, souligne toutefois que le chantier prévu sur le navire Thunder Bay pour janvier 2023 aura lieu. Même si pour le moment, aucun autre chantier n'est prévu pour cette année, les dirigeants de Soucy industriel pourraient tenter d'en ajouter un au cours des prochains mois.

« On aimerait quand même faire rentrer un bateau cette année pour faire des tests et être prêts pour le chantier de 2023. »

— Une citation de  Sabrina Castonguay, porte-parole de Soucy industriel

En parallèle, les responsables du port et la direction de Soucy industriel tenteront de trouver des solutions qui pourraient être mises en place au port.

À titre d'exemple, Sabrina Castonguay avance qu'une augmentation de la capacité de l'entreposage au port pourrait permettre de repousser le passage de certains navires. Des aménagements pourraient également être conçus pour permettre à deux navires d'accoster en même temps. Mais pour le moment aucune décision n'a encore été prise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !