•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves de l’Île-du-Prince-Édouard retourneront en classe le 31 janvier

La province assouplit aussi certaines mesures, par exemple les restaurants pourront aussi ouvrir leurs salles à manger à compter de lundi.

Des enfants chaudement habillés et masqués, dehors.

Les élèves retourneront sur les bancs d'école à l'Île-du-Prince-Édouard le 31 janvier. Plus de détails sur le retour en classe seront donnés jeudi lors d'un point de presse.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Les élèves de l’Île-du-Prince-Édouard retourneront sur les bancs d’école le 31 janvier. Ce retour en classe fait partie des premières étapes vers un déconfinement pour les insulaires.

Le premier ministre Dennis King a réitéré que le meilleur endroit pour les élèves est la salle de classe. L’ouverture des écoles est donc une priorité pour le gouvernement et le temps est venu pour les enfants d’y retourner, selon Dennis King.

La médecin hygiéniste en chef, la Dre Heather Morrison, s’attend à voir le nombre de cas de COVID-19 augmenter avec le retour des élèves à l’école et éventuellement, les hospitalisations pourraient aussi augmenter, prévient-elle.

On va avoir plus de cas, mais on a plusieurs mesures en place pour s’assurer que ça ne va pas être un si grand nombre que ça, explique la Dre Heather Morrison.

Heather Morrison assise lors d'une conférence de presse, un drapeau de l'Île-du-Prince-Édouard derrière elle.

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, le 26 janvier 2022.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Le retour en classe est accompagné de mesures sanitaires strictes, comme le port du masque, la formation de petits groupes et l’utilisation des tests rapides.

Plus de détails seront dévoilés lors d’une conférence de presse du gouvernement jeudi.

Assouplissement des mesures

La province prévoit aussi assouplir certaines restrictions sanitaires à compter du 31 janvier.

Entre autres, les rassemblements privés seront limités aux mêmes 10 personnes.

Les équipes sportives pourront recommencer les entraînements, avec un maximum de 20 personnes.

Les restaurants pourront accueillir des clients à 50 % de leur capacité, en respectant la distanciation physique entre les tables, avec un maximum de 10 personnes par table.

Les centres de conditionnement physique pourront aussi ouvrir en respectant la distanciation physique et une capacité de 50 %.

Moins de cas que prévu

La médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard a présenté mercredi, lors d’un point de presse, la situation épidémiologique de la province et les prévisions qui ont été faites par la santé publique.

La Dre Morrison explique que si des mesures strictes n’avaient pas été mises en place pour gérer la cinquième vague de COVID-19 en décembre, les statistiques montrent que la province aurait pu signaler 300 cas du virus par jour.

Au cours des sept derniers jours, la moyenne des nouvelles infections se situe à 242.

Les hospitalisations sont aussi moins importantes que prévu et demeurent stables pour le moment. Elles pourraient toutefois augmenter d’ici le 9 février, en partie en raison de l’ouverture des écoles, mais la Dre Heather Morrison croit que la province pourra répondre à la demande.

Ainsi, selon la Dre Morrison, les mesures sanitaires imposées ont eu un impact positif sur le taux d’hospitalisation et sur le nombre de cas actifs, particulièrement parce que les insulaires ont grandement réduit leurs contacts.

255 nouveaux cas mercredi

La province signale mercredi 255 nouveaux cas de COVID-19, pour un bilan de 2640 cas actifs.

Quatorze personnes sont hospitalisées mercredi, quatre de plus que la veille. Deux d’entre elles sont dans une unité de soins intensifs.

Deux autres insulaires infectés par le virus sont à l’hôpital, mais ont été admis pour d’autres raisons médicales.

Plusieurs éclosions de COVID-19 sont en cours dans la province. Par exemple, sept foyers de soins de longue durée et 17 centres de la petite enfance sont aux prises avec des éclosions, de même que plusieurs milieux de travail, selon la santé publique.

Mardi, la province annonçait son neuvième décès lié à la COVID-19 dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !