•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hospitalisations : « il reste encore beaucoup de pression », avertit la santé publique

Une femme souffrant de COVID-19 intubée dans un hôpital.

Plus de 150patients atteints de la COVID-19sont hospitalisés dans un des hôpitaux du CIUSSS de l'Estrie. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Le nombre de patients hospitalisés atteint de la COVID-19 connaît une légère hausse depuis les derniers jours en Estrie.

Lundi, le bilan du ministère de la Santé signalait que 145 personnes étaient hospitalisées dans un des établissements du CIUSSS de l'Estrie. Mardi, ce nombre avait gonflé à 153 et mercredi, à 165.

Le nombre de patients aux soins intensifs reste plus stable. Un patient de plus se trouvait dans une des unités de soins intensifs du CIUSSS de l'Estrie mardi, mais ce chiffre est redescendu à 20 mercredi.

Le Dr Alain Poirier, directeur de la santé publique de l'Estrie, indique que les nombres d'hospitalisations sont à la baisse depuis les dernières semaines.

On fait partie des cinq régions où sur une période de deux ou trois semaines, on a recommencé à baisser. C’est une bonne nouvelle, mais quand je dis recommencer à baisser, ça veut dire qu’on est encore très élevé. Il reste encore beaucoup de pression, et on était une région avec un taux d’hospitalisation assez élevé, souligne-t-il.

« Ce n’est pas "bravo, c’est fini". On reste assez "short".  »

— Une citation de  Dr Alain Poirier, directeur de la santé publique de l'Estrie

Quant aux décès liés à des complications de la COVID-19, la santé publique de l'Estrie en recense un total de 493, soit une vingtaine de décès en près d'une semaine.

Selon le Dr Alain Poirier, la plupart des décès dans la région sont présentement observés chez des personnes âgées de plus de 80 ou 90 ans, chez qui la vaccination, selon toute probabilité, fonctionne moins bien [...] comme il y a plusieurs ralentissements des fonctions physiologiques comme celles de développer l'immunité, explique-t-il.

La santé publique indique également que plus de 80 % des personnes âgées de 70 ans et plus ont obtenu une dose de rappel contre le coronavirus. Ce pourcentage est beaucoup plus faible dans les autres tranches d'âge : 19,5 % des 18-29 ans ont reçu cette troisième dose, 26,1 % des 30-39 ans, 33,6 % des 40-49 ans, 45,8 % des 50-59 ans et 67,3 % des 60-69 ans.

Au total, en Estrie, 80,6 % de la population âgée de cinq ans et plus est considérée comme adéquatement vaccinée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !