•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID : le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue rapporte deux nouveaux décès

02b45ed1f52147fcb797b57c19ab8646.

Le masque médical offre en général une meilleure protection contre le virus que les masques en tissu. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Deux nouveaux décès liés à la COVID-19 sont confirmés en Abitibi-Témiscamingue.

Selon le CISSS régional, 33 personnes sont hospitalisées. De ce nombre, trois patients se trouvent dans une unité de soins dans les hôpitaux d’Amos, de Rouyn-Noranda et de Val-d’Or.

Le bilan de mardi indiquait 39 hospitalisations, dont deux personnes placées dans une unité de soins intensifs de la région. Deux décès liés à la COVID-19 avaient aussi été annoncés.

Le Québec recense 8 hospitalisations en moins, mais rapporte 73 décès supplémentaires.

Dépistage et isolement

Alors que des tests de dépistage rapide sont à nouveau distribués dans les écoles et les services de garde, le gouvernement du Québec demande à toute personne de déclarer le résultat sur une nouvelle plateforme (Nouvelle fenêtre) mise en ligne cette semaine.

Infographies gouvernementales guidant les parents lorsque leur enfant présente des symptômes de la COVID-19.

Des infographies simplifiées guidant les parents lorsque leur enfant présente des symptômes de la COVID-19 ont été rendues publiques par le ministère de l'Éducation.

Photo : Radio-Canada / Ministère de l'Éducation du Québec

Réactions à l'annonce d'assouplissements

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé une nouvelle série d’assouplissements mardi.

Par exemple, dès le 31 janvier, les rassemblements privés de quatre personnes ou de deux bulles familiales seront permis.

Un maximum de quatre personnes ou les membres de deux bulles familiales pourront se réunir autour d’une table au restaurant.

Une mesure attendue dans le milieu de la restauration, malgré la planification et la gestion que les nombreuses fermetures et réouvertures requièrent.

Les propriétaires de centres d'entraînement, de bars et de spas devront encore attendre pour accueillir leurs clients.

Des entrepreneurs de l'Abitibi-Témiscamingue ont réagit à ces annonces à l'émission Des matins en or.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !