•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autre retard dans le projet de Muskrat Falls à Terre-Neuve-et-Labrador

Une photo de pylônes électriques à proximité de la future centrale de Muskrat Falls, au Labrador

La mise en service de la centrale hydroélectrique est repoussée au 31 mai (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc Godbout

Radio-Canada

Le projet hydroélectrique Muskrat Falls, au Labrador, accuse un autre retard. Hydro Terre-Neuve-et-Labrador affirme que la mise en service finale de la centrale est repoussée au 31 mai en raison de problèmes de logiciels qui perdurent.

Lors d’une mise à jour à la Commission des services publics de la province, Hydro Terre-Neuve-et-Labrador a indiqué avoir besoin de ces deux mois supplémentaires.

L'entreprise GE Grid Solutions s’affaire à perfectionner un logiciel nécessaire à l’exploitation de la ligne de transmission à haute tension de 1100 km entre le Labrador et la péninsule d’Avalon.

Des tests ont été effectués au courant des dernières semaines et le logiciel permet maintenant au lien Labrador-Island de transmettre 436 mégawatts d’électricité, un peu plus de la moitié des 824 mégawatts que le projet de Muskrat Falls devrait produire.

Cependant, Hydro Terre-Neuve-et-Labrador affirme que le logiciel n’est pas encore au point en raison de problèmes techniques. 

GE Grid Solutions affirme qu’une autre version du logiciel devrait être disponible d’ici la fin mars et sera utilisée pour la mise en service du projet hydroélectrique.

Le projet de Muskrat Falls accuse des années de retard et des dépassements de coûts importants. Le budget initial était évalué à environ 7 milliards de dollars en 2012, il s’élève maintenant à plus de 13 milliards de dollars.

Les gouvernements fédéral et provincial ont récemment conclu un accord de 5,2 milliards de dollars pour la restructuration financière du projet, afin de limiter la hausse des tarifs d’électricité dans la province.

D’après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !