•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un survivant des Broncos veut récolter 100 000 $ pour le service STARS

Kaleb Dahlgren pose dans le vestiaire de l'équipe de hockey de l'Université York.

Le livre de Kaleb Dahlgren, publié le 16 mars 2021, et devenu meilleur vendeur au Canada. (archives)

Photo : CBC/Paul Borkwood

Radio-Canada

Avec les sommes recueillies grâce à la publication de son livre, le survivant de la tragédie des Broncos de Humboldt Kaleb Dahlgren remettra 50 000 $ à STARS, le service d’ambulance aérienne qui lui a sauvé la vie.

L'athlète a également lancé le défi aux internautes d'égaler son don afin de pouvoir offrir un montant total de 100 000 $ à l’organisme à but non lucratif qui gère les opérations de STARS.

Le 6 avril 2018, l’ancien joueur des Broncos de Humboldt se retrouvait dans un autocar avec son équipe lorsqu’un camion a heurté ce dernier de plein fouet, faisant 16 morts et 13 blessés.

Avant d’être transporté à l’hôpital par voie aérienne, le jeune homme ignorait l’existence même du service qui couvre les territoires de la Saskatchewan, du Manitoba et de l’Alberta.

Ce qu’ils font est incroyable. Ils sauvent à peu près huit vies par jour, explique le survivant de la tragédie.

En 2019, STARS a entrepris la modernisation de sa flotte, qui datait de 36 ans. Cette opération demande des investissements de 13 millions de dollars par hélicoptère.

Nous sommes en voie d’atteindre nos objectifs de financement. Des contributions de ce genre nous aident à avancer, affirme la présidente-directrice générale de STARS, Andrea Robertson.

C’était très évident pour moi qu’il fallait que je contribue à ce service qui m’a sauvé la vie afin de pouvoir les aider à en sauver d’autres, explique Kaleb Dahlgren, qui étudie présentement à l’Université York, à Toronto.

Avec les informations de Daniella Ponticelli

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !