•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le masque est là pour encore un bon moment, dit Doug Ford

Doug Ford retire son masque en point de presse.

Le premier ministre ontarien Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, ne fixe pas de date pour la levée de la directive de porter un masque dans les lieux publics, après sa volte-face sur le sujet l'an dernier.

En entrevue avec la station de radio CJBQ à Belleville mardi, M. Ford a affirmé qu'il n'entrevoyait pas de fin prochaine à l'obligation du couvre-visage.

Tout en affirmant que le masque ne serait pas obligatoire pour toujours, il a défendu son utilisation pour le moment.

Selon lui, il s'agit d'un outil pour protéger la population contre le coronavirus.

En octobre dernier, M. Ford avait présenté un plan de déconfinement qui prévoyait entre autres la fin du passeport vaccinal dans les restaurants, les bars et les centres d'entraînement le 17 janvier et la levée du port obligatoire du masque le 28 mars.

Face à l'augmentation des infections et le variant Omicron, l'Ontario avait toutefois changé son fusil d'épaule.

M. Ford a présenté un nouveau plan de déconfinement la semaine dernière, qui ne fixe pas de date pour la fin du passeport vaccinal et du couvre-visage.

Selon le plan ontarien, les bars, les gyms, les musées, les cinémas et les salles à manger des restaurants, notamment, pourront rouvrir à compter de lundi, mais le nombre de clients sera limité à la moitié de la capacité normale.

Les hospitalisations sont élevées actuellement et doivent le demeurer en février. Il y avait 626 patients infectés par la COVID-19 aux soins intensifs mardi, du jamais-vu depuis le début de la cinquième vague.

Le gouvernement défend toutefois son plan de réouverture en soutenant que l'Ontario va atteindre, si ce n'est pas déjà fait, le pic des infections de la vague Omicron d'ici le 31 janvier, selon ses projections.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !