•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une communauté se mobilise pour construire une maison à une famille dans le besoin

Un des enfants sourit, un marteau à la main.

Des bénévoles aident à reconstruire la maison de la famille Morehouse, qui a été détruite par un incendie en octobre.

Photo : Nancy Morehouse

Radio-Canada

Une famille de six personnes du sud-ouest de la province qui a tout perdu quand sa maison a brulé regarde maintenant sa nouvelle maison être construite grâce à la gentillesse de sa communauté.

Un charpentier a lancé le projet gratuitement l'automne dernier et d'autres se sont joints à lui pour l'aider à s'attaquer au travail dans la communauté de Brighton, près de Digby.

Des électriciens et des plombiers ont donné de leur temps, des entreprises ont donné des meubles et des voisins s'arrêtent tous les jours pour donner un coup de main.

La famille Morehouse rêve de rentrer chez elle depuis qu'un incendie a détruit sa maison mobile en octobre. Ils espèrent emménager dans leur nouvelle maison d'ici la fin du printemps.

« Notre maison sera la maison que la communauté a construite! »

— Une citation de  Nancy Morehouse, mère de famille.
La maison complètement brûlée.

La famille n'était pas à la maison lors de l'incendie, mais ses possessions ont brûlé et la maison a été détruite.

Photo : Nancy Morehouse

Elle raconte que l'incendie d'octobre avait commencé dans une boîte de jonction électrique qui rejoignait un ajout à la partie la plus ancienne de la maison. La famille n’a pas été blessée, mais ses possessions ont brûlé et la maison a été détruite.

La perte a été horrible, ressasse la mère de famille.

Mes décorations de Noël de ma grand-mère, des couettes pour bébé, des petites choses que tu reçois à l'hôpital quand ils rentrent à la maison, des livres pour bébé, tous mes souvenirs de ma sœur.

Son mari, John Morehouse, avait grandi dans la maison et c'est là qu'ils ont élevé leurs propres enfants. Il a hérité de la maison, qui n'était plus couverte par l'assurance après la construction de l'ajout.

On ne savait pas ce qu’on allait faire, se souvient le père. On était une famille de six personnes déplacées, on ne savait pas où aller ni ce qui allait se passer.

Un portrait de la famille.

Nancy et John Morehouse étaient à Halifax au moment de l'incendie. Ils emmenaient leur fille Shaylee se faire opérer au IWK.

Photo : Nancy Morehouse

Mais, dans les jours qui ont suivi l'incendie, la communauté a ouvert ses bras à la famille Morehouse. Une église locale a ouvert son sous-sol pour recueillir les dons, les restaurants ont fourni des cartes-cadeaux et les gens ont offert leur maison comme lieu de séjour.

Le nombre de personnes qui ont donné c’est incroyable et réconfortant, s’exclame Nancy Morehouse.

Nous vivons dans une petite communauté et une petite province. Tout le monde se connaît et tout le monde veut aider.

Johnny Morehouse cogne sur un clou avec un marteau.

Johnny Morehouse, quatre ans, a également aidé à la construction.

Photo : Nancy Morehouse

Après avoir cherché pendant des semaines une nouvelle maison à louer dans la région, elle et son mari n'ont rien trouvé. Alors qu'ils devenaient de plus en plus désespérés, on leur a dit de contacter un homme du coin appelé Earle Manzer.

John Morehouse l’a rencontré dans un Tim Hortons.

C’est là qu'il lui a dit : Je vais construire ta maison pour toi, le Seigneur et moi allons te construire ta maison gratuitement, raconte Nancy Morehouse.

Earle Manzer est enseignant et charpentier à la retraite. Il n'avait jamais fait un projet de cette ampleur bénévolement, mais il était motivé par sa foi.

J'ai été béni toute ma vie, dit Earle Manzer. Je suis tellement chanceux d'avoir l'opportunité de partager le peu de connaissances et d'expertise que j'ai avec une famille dans le besoin.

Il travaille régulièrement sur la maison et John Morehouse et bien d'autres l’ont aidé.

« Parfois, nous avons deux ou trois bénévoles, certains jours, nous en avons sept ou huit! »

— Une citation de  Earle Manzer, enseignant et charpentier à la retraite
Des gens travaillent sur le chantier de la nouvelle maison.

Certains jours, plus d'une douzaine de bénévoles se présentent pour aider.

Photo : Nancy Morehouse

C'est époustouflant, vraiment, de voir le nombre de bénévoles qui se sont présentés, relate Earle Manzer.

Les gens ont donné tellement de temps et d'efforts.

Ils ont aussi donné beaucoup d’argent. Nancy Morehouse dit que sa famille a seulement payé quelques matériaux de construction. Elle est tellement contente de voir sa maison bâtie sous ses yeux par des amis et des voisins.

Lorsque vous conduisez dans l'allée, vous pouvez réellement l'imaginer. Les murs sont là, le toit en bois est là, c'est tout simplement incroyable, dit-elle.

C’est le genre d’histoire qu’on voit à la télévision dans une émission de rénovation. On ne penserait pas voir ça dans les régions rurales de la Nouvelle-Écosse, mais apparemment ça se peut. Si ce n'était pas pour tout le monde et leur générosité, je ne sais pas où on serait.

Avec les informations de Nicola Seguin de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !