•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le directeur général de Hockey Québec heureux du retour des entraînements

Jocelyn Thibault tient un bâton de hockey dehors.

Jocelyn Thibault, le directeur général de Hockey Québec, se dit heureux du retour des entraînements pour les jeunes joueurs.

Photo : Radio-Canada / Emy Lafortune

Le premier ministre François Legault a annoncé la reprise du sport parascolaire et civil au Québec pour les personnes de moins de 18 ans dès lundi. La nouvelle fait des heureux, dont Jocelyn Thibault, le directeur général de Hockey Québec. 

Ce qu’on comprend de l’annonce d’aujourd’hui, c’est que les jeunes sont importants. J’ai comme senti que le gouvernement est sensible à ça, il a compris que les jeunes ont besoin de bouger, qu’ils ont besoin de leurs sports. [...] Je remercie le gouvernement et la santé publique d’avoir fait un premier pas dans cette direction-l, souligne-t-il. 

« J’ai vu de l’espoir, j’ai vu des sourires revenir aujourd’hui, j’ai vu des yeux briller à nouveau. C’est ça qui était souhaité, et c’est une bonne nouvelle.  »

— Une citation de  Jocelyn Thibault, directeur général de Hockey Québec

Selon les directives du gouvernement, un maximum de 25 personnes pourra participer à une même activité. De plus, les joueurs devront se limiter aux entraînements, puisque le retour à la compétition n’est pas encore permis.

M. Thibault croit cependant que ces premiers allègements aux mesures sanitaires représentent un pas dans la bonne direction . Rappelons qu'il y a quelques jours, Hockey Québec avait demandé aux autorités sanitaires de permettre aux jeunes de retourner sur la glace.

Pour les jeunes qui font du sport à l’intérieur collectif, c’est la troisième année que leur saison est impactée. C’est très lourd sur les jeunes. On le voit au hockey, mais on le voit aussi dans tous les sports intérieurs collectifs. D’être arrêtés depuis la mi-décembre sans savoir quand il y aurait un retour, cette situation-là était très très lourde pour tout le monde. Il y a beaucoup de jeunes extrêmement démotivés, explique-t-il.

Je sais qu’un retour aux matchs et aux événements est souhaité du côté du gouvernement et du côté du ministère. Il n’y a pas de doute-là. Maintenant, il y a tout le lien à faire avec la situation épidémiologique et à quel moment qu’on permettra ça. Je ne jouerai pas au docteur en santé publique à ce niveau-là, ajoute-t-il.

Retour des entraînements pour les sports collégiaux et universitaires

Le docteur Luc Boileau, directeur national de santé publique du Québec par intérim, a précisé mardi que les étudiants du collégial et des universités, quel que soit leur âge, pourront également aussi reprendre l'entraînement.

Gabrielle Santerre, qui joue dans l’équipe de hockey des Cougars de Champlain-Lennoxville, a applaudi cette nouvelle. 

Même si ce n’est pas l’annonce qu’on attendait qui donnerait la chance de tout recommencer, ça fait vraiment du bien. Je vois aussi du côté des filles que ça fait du bien au moral de voir qu’on peut recommencer à pratiquer, s’exclame-t-elle.

Elle espère maintenant un retour rapide des matchs et des compétitions.

On a eu la chance de faire une moitié de saison, mais ce qui nous importe, c’est la fin de la saison et les séries, donc on a bien hâte de recommencer pour de bon, indique-t-elle.

Aucune date n’a encore été annoncée pour la reprise des sports chez les adultes qui ne font pas partie d'équipes collégiales et universitaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !