•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre de la Sécurité publique demande à Twitter de supprimer une publication

Le logo du réseau social Twitter apparaît sur un écran de téléphone cellulaire.

Le ministre Mendicino estime que le tweet du député indépendant Randy Hillier attaquant son collègue Omar Alghabra constitue un « discours haineux ».

Photo : AFP / ALASTAIR PIKE

La Presse canadienne

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Marco Mendicino, demande à Twitter de supprimer le tweet d'un politicien ontarien qui a qualifié le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, de « terroriste ».

M. Mendicino affirme que le tweet du député indépendant Randy Hillier est manifestement abusif, offensant et islamophobe et constitue un discours haineux qui ne devrait pas avoir sa place sur Twitter ou sur d'autres plateformes de médias sociaux.

Dans un tweet publié mardi soutenant les camionneurs qui s'opposent à la vaccination obligatoire contre la COVID-19 pour traverser la frontière canado-américaine, M. Hillier qualifie le ministre Alghabra de terroriste qui a condamné des Canadiens à mourir de faim au nom de la sécurité publique.

Dans une autre publication, M. Hillier demande à la GRC d'ouvrir une enquête criminelle sur le premier ministre Justin Trudeau, qu'il accuse de se livrer à un acte de terrorisme intérieur en privant les Canadiens de nourriture et d'autres produits de première nécessité en plein hiver.

Un convoi de camionneurs et d'autres opposants à la vaccination est en route vers Ottawa pour un rassemblement contre l'obligation vaccinale auquel M. Hillier dit avoir l'intention d'assister.

Le mois dernier, le ministre de la Sécurité publique a demandé à Twitter de réagir à la publication d'un autre opposant à la vaccination qui, selon le ministre, visait à intimider et à menacer la présidente de l'Association médicale canadienne, Katharine Smart, pour avoir défendu la vaccination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !