•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Assouplissements au Québec : les bars devront encore attendre

Un serveur sert une bière à la pression.

Un serveur sert une bière à la pression.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Radio-Canada

Les bars ne pourront pas rouvrir grâce aux nouvelles mesures annoncées par le premier ministre François Legault, mais ils n’ont pas été oubliés pour autant.

Le président de la Nouvelle Association des Bars du Québec (NABQ), Pierre Thibeault, entrevoit la lumière au bout du tunnel, même si le gouvernement ne peut pas s’avancer sur les dates de réouverture des bars.

En entrevue à l'émission En direct, il révèle entretenir une bonne communication avec le gouvernement, qui est bien au fait des réalités économiques et des enjeux des propriétaires de bars.

Il explique que le programme d’Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM), permet de défrayer 80 % des coûts fixes des établissements qui ont dû fermer le 20 décembre 2021.

Pour être admissible sur un mois, il faut 7 jours consécutifs de fermeture. Pour nous, on trouvait que de rouvrir les bars à la course, de manquer le mois de février avec les aides aux coûts fixes qui représentent quand même peut être 50 % des coûts d’opération, on parle des loyers, de l’énergie, des télécommunications, des assurances tout ça…

Pierre Thibeault affirme qu’il aurait été désavantageux pour les propriétaires de rouvrir maintenant.

De l'aide financière après l'ouverture

Le président ajoute au passage que ce programme offre aussi une compensation pour le mois suivant la réouverture des établissements.

« Comme nous, on va être éligible en février, le mois de mars devient un mois de rehaussement, ce qui veut dire [...] il vont avoir des aides qui vont se rendre jusqu’au mois de mars inclusivement, qui vont payer 80 % des coûts fixes. Ce que je trouvais d’intéressant là-dedans, ça va permettre une relance solide, dynamique. »

— Une citation de  Pierre Thibeault, président de la Nouvelle Association des Bars du Québec

Pierre Thibeault précise toutefois que les bars qui exploitent une salle à manger pourront rouvrir le 31 janvier, comme les restaurants, s’ils le souhaitent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !