•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau partenaire privé pour le projet de Centre de valorisation de la biomasse

Une photo prise de près de nombreux copeaux de bois dans une scierie.

La récupération et l'utilisation de la biomasse forestière sont au coeur du projet.

Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

L'entreprise ontarienne CharTech Solutions devient partenaire de la Société de cogénération de Saint-Félicien et du Centre de valorisation de la biomasse (CVB) de la MRC du Domaine-du-Roy.

Si jamais le projet du CVB se concrétisait, CharTech installerait la première unité de production commerciale de biochar au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Nous sommes ravis de nous joindre à ce projet collaboratif et novateur qu’est le CVB afin d’y déployer le premier système biochar de CharTech au Québec, et ainsi contribuer à accélérer l’industrie dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, a mentionné par communiqué Andrew White, président de CharTech.

Le biochar est un charbon d'origine végétale obtenu par pyrolyse de biomasse végétale d'origines diverses.

Il existe déjà une unité de production dans la région, mais à beaucoup plus petite échelle à la Vitrine technologique sur le biochar et les bioproduits dérivés à Mashteuiatsh, dans laquelle collaborent Biochar Boréalis et Agrinova, un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en agriculture associé au Collège d'Alma.

Ça va être une usine de production de biochar, tandis que la Vitrine technologique, c’est plus une vitrine d’expérimentation, comme un genre de chaire de recherche. C’est là la grosse différence, le pyrolyseur est beaucoup plus gros pour justement entrer en production de masse, a expliqué en entrevue mardi soir le préfet de la MRC du Domaine-du-Roy, Yannick Baillargeon.

Des demandes de financement de 3 M$ sont présentement faites à Québec et Ottawa. Le projet dans son ensemble représente un investissement de plus de 20 M$.

Le CVB produirait de la bioénergie à partir de biomasse forestière grâce à la mise en valeur des rejets thermiques et à l’énergie renouvelable de la Société de cogénération de Saint-Félicien. Il permettrait aussi la mise en oeuvre, par la Ville de Saint-Félicien, de deux complexes industriels, l’un thermique et l’autre agrothermique.

On attend des réponses des gouvernements fédéral et provincial à ce sujet-là. Mais oui, à partir du moment où on attache le financement, le projet est déjà lancé avec des partenaires, la Ville de Saint-Félicien est partenaire, tout comme la Société de cogénération de Saint-Félicien, propriété de Greenleaf Power, ainsi que la MRC du Domaine-du-Roy, a enchaîné le préfet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !