•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une joie prudente après l’annonce de la réouverture des salles de spectacle et des cinémas

Devanture de la salle J.-Antonio-Thompson.

La salle J.-Antonio-Thompson à Trois-Rivières (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Dès le 7 février, artistes et public pourront enfin se retrouver. Le premier ministre François Legault permet le retour à la vie culturelle, mais graduellement.

La nouvelle a été accueillie avec joie, mais aussi avec prudence par le milieu culturel.

Les salles de spectacles et les cinémas devront réduire leur jauge de moitié et la capacité maximale d’accueil sera fixée à 500 personnes.

La clientèle devra présenter son passeport vaccinal, toutefois il ne sera pas obligatoire d’avoir reçu sa troisième dose de vaccin, deux doses suffiront.

Pour la directrice des arts de la scène pour Culture Trois-Rivières, Mélanie Brisebois, il reste encore plusieurs questions en suspens : devra-t-on présenter des spectacles sans entracte? Les gens pourront-ils rencontrer les artistes après les représentations? Pourra-t-on offrir un service de bar?

En entrevue à l’émission En direct, elle a mis en relief la complexité des reports de spectacles, par exemple, que fait-on si on a vendu plus de 500 billets pour un spectacle?

« On va tout faire pour reporter, on veut pas avoir ce rôle ingrat de décider si un spectateur peut assister ou non à une représentation. »

— Une citation de  Mélanie Brisebois, directrice des arts de la scène pour Culture Trois-Rivières

Comme pour tous les autres diffuseurs de spectacles, ce sera du cas par cas, puisqu’il faudra établir un nouveau calendrier avec les producteurs. Je ne vous cacherai pas qu’avec les nombreux reports des deux dernières années, ça fait en sorte que nous avons des spectacles qui sont rendus en 2024.

Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières.

Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

En hiver, l’Amphithéâtre Cogeco présente des spectacles en format cabaret sur son immense scène. Son directeur, Steve Dubé, devra également prendre connaissance des nouvelles directives du gouvernement avant de revoir son calendrier de spectacles, pour voir s’il y a une distanciation, est-ce qu’on peut servir de l’alcool ou pas; au niveau logistique, il faut attendre de voir.

Devanture de la salle de cinéma Le Tapis rouge de Trois-Rivières.

Salle de cinéma Le Tapis rouge

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Les cinémas sont prêts

Dès le début des nouvelles mesures en décembre, les exploitants de salles de cinéma comprenaient difficilement pourquoi ils devaient fermer leurs portes. On a été des joueurs exemplaires aussi dans les salles de cinéma au Québec. Il n’y a pas eu d’éclosions. C’est des lieux extrêmement bien ventilés; nous, on a des installations toutes neuves en plus, explique Joël Côté, le copropriétaire du cinéma Le Tapis rouge de Trois-Rivières.

L’exploitant ne cachait pas sa joie de pouvoir reprendre ses activités, relevant au passage que la réouverture des restaurants le 31 janvier favorisera également les activités culturelles. Pour plusieurs, la combinaison resto-cinéma va de soi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !