•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une gardienne acquittée d’avoir maltraité un bambin

Le palais de justice Quebec avec neige.

Le verdict est tombé au palais de justice de Québec. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Une femme soupçonnée d'avoir secoué un bambin, ce qui lui a causé de graves blessures, a été acquittée mardi au palais de justice de Québec.

Nathalie Leclerc, qui exploitait une garderie en milieu familial, avait été accusée de négligence criminelle causant des lésions et de voies de fait graves.

Au terme d'un procès qui reposait sur une preuve médicale, le juge Jean Asselin a acquitté la femme de 47 ans.

En novembre 2016, le bébé d'à peine un an avait dû être hospitalisé, car il souffrait de saignements au cerveau.

La poursuite a déposé des accusations contre la gardienne en mars 2017, puisque des médecins en étaient venus à la conclusion que l'enfant avait été victime du syndrome du bébé secoué.

Son état s'était détérioré alors qu'il se trouvait à la garderie de Mme Leclerc.

Mais un expert engagé par la défense a fait valoir que les symptômes de l'enfant ont pu être provoqués par une maladie.

Au terme d'un processus judiciaire qui s'est étiré sur près de cinq ans, le juge Jean Asselin a statué que Nathalie Leclerc pouvait bénéficier du doute raisonnable, avant de l'acquitter.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.