•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des tests rapides pour les écoles, les garderies et les collectivités du Yukon

Des tests rapides dans une clinique.

Les tests rapides vont être mis à la disposition de tous les Yukonnais, à Whitehorse comme dans les collectivités.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Radio-Canada

Le gouvernement du Yukon a annoncé mardi qu’il met des tests rapides autoadministrés à la disposition des Yukonnais dans les écoles et les garderies ainsi que dans les collectivités du territoire.

Le gouvernement explique qu’une première livraison de 2800 tests rapides est en cours auprès des écoles et des garderies des collectivités, et que ces livraisons vont se poursuivre auprès de celles de Whitehorse dans les jours qui viennent.

Le ministère de l’Éducation et les garderies fourniront aux parents les informations sur la marche à suivre pour récupérer les tests.

Les tests rapides autoadministrés qui n’étaient disponibles que pour les Yukonnais résidents à Whitehorse et présentant des symptômes seront aussi mis à la disposition des collectivités. La livraison initiale de 10 875 tests permettra d’en donner un par habitant dans les collectivités.

Les modalités pour récupérer ces tests seront communiquées ultérieurement, indique le gouvernement.

La ministre de l’Éducation, Jeanie McLean, a annoncé que, dès mercredi, le personnel des garderies comme celui des écoles n’aura plus à communiquer les cas de COVID-19, mais seulement les absences en raison de maladies.

Ces taux d'absentéisme, que les directeurs communiqueront au Yukon Communicable Disease Control lorsque ceux-ci seront supérieurs à la moyenne, permettront de suivre l’évolution de la situation, selon les autorités de santé. Les avis d’exposition ne seront donc plus publiés pour les garderies.

« Je sais que cela semble être un changement radical, mais s'il existe un risque accru pour la santé et la sécurité des élèves ou du personnel des écoles, nous prendrons les mesures nécessaires pour introduire des mesures supplémentaires. »

— Une citation de  Jeanie McLean, ministre de l’Éducation du Yukon
Tableau avec différentes mesures selon les symptômes.

Marche à suivre en fonction des symptômes de l'enfant lorsque celui-ci est doublement vacciné.

Photo : Radio-Canada

La médecin-hygiéniste en chef par intérim du Yukon, Catherine Elliott, invite les parents à surveiller leurs enfants puisque personne ne les connaît mieux qu’eux, pour guetter leurs symptômes éventuels et agir en conséquence (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !