•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le centre de pédiatrie sociale de Papineau ouvrira cet été

Une femme écoute un enfant, en train de jouer avec des blocs. Elle lui sourit.

Le centre de pédiatrie sociale de Papineau devrait ouvrir ses portes au début de l'été 2022 à Saint-André-Avellin.

Photo : Gracieuseté : MRC de Papineau

Radio-Canada

La MRC de Papineau accueillera un centre de pédiatrie sociale (CPS) sur son territoire dès le début de l’été 2022. Il sera situé dans les locaux de l’organisme du Service de vêtements de la Petite-Nation, au 360-A, rue Sainte-Julie Est, et les travaux d’aménagement devraient bientôt commencer.

Il s’agit du quatrième centre de pédiatrie sociale à ouvrir en Outaouais. Les trois premiers sont situés dans les secteurs de Hull et de Gatineau, ainsi qu’à Maniwaki.

Un bâtiment sous la neige.

Un centre de pédiatrie sociale ouvrira à Saint-André-Avellin au début de l'été 2022.

Photo : Gracieuseté : MRC de Papineau

La MRC de Papineau avait, semble-t-il, aussi besoin d'une telle structure.

En milieu rural, notre territoire est beaucoup plus vaste à couvrir et nos réalités sont un peu différentes, mais notre mission reste la même, a indiqué la Dre Marie-Ève Godin en entrevue à l'émission Sur le vif.

La présidente du conseil d'administration du nouveau CPS de Papineau est médecin de famille depuis 12 ans à Saint-André-Avellin. Elle a soutenu que certaines familles ont besoin d'une aide plus individualisée.

On constate qu’on n’est pas tous égaux à la naissance. Quand on naît dans des conditions de vulnérabilité économique, il y a beaucoup plus d'obstacles en avant de nous, a-t-elle ajouté.

« Je trouve que cette approche de la pédiatrie sociale peut nous permettre d'améliorer la santé globale de ces enfants-là. »

— Une citation de  Dre Marie-Ève Godin, présidente du conseil d’administration du Centre de pédiatrie sociale de Papineau

Concrètement, l'idée est de recevoir l'enfant, mais aussi toutes les personnes significatives dans son entourage.

On va essayer d'établir une compréhension commune des obstacles que rencontre l'enfant, ce qui l'empêche de jouir de ses droits fondamentaux et ensuite on va dresser, tous ensemble, un plan d'action et effectuer des suivis, ajoute la Dre Godin.

Une femme est entourée de trois enfants, en train de jouer et dessiner. Elle sourit à un enfant et l'écoute.

Le centre de pédiatrie sociale de Papineau accueillera des enfants et leurs familles en situation de précarité économique.

Photo : Gracieuseté : MRC de Papineau

Ces suivis peuvent être de différentes natures.

L’enfant peut être placé dans un calendrier pour faire des activités de stimulation ou alors, ça peut être de l’aide directe pour chercher un logement pour la famille, s’il y a un logement inadéquat qui ne permet pas à l’enfant de se développer, précise la médecin.

Un modèle développé par le Dr Julien

Le CPS de Papineau a reçu une reconnaissance officielle de la Fondation Dr Julien, qui a développé l’approche de la pédiatrie sociale en communauté au Québec.

Il existe déjà une quarantaine de centres dans la province. Leur objectif est d'accueillir les enfants et familles vulnérables afin de leur fournir les soins et services dont ils ont besoin, selon une approche multidisciplinaire.

Concrètement, l’équipe du CPS de Papineau sera constituée de trois médecins, d'une directrice, d'une travailleuse sociale, d'une psychoéducatrice et d'une préposée à l’accueil.

« Cette année, nous visons offrir nos services à 50 à 70 enfants de 0 à 18 ans qui seront suivis par l’équipe clinique du centre. »

— Une citation de  Le centre de pédiatrie sociale de Papineau, par voie de communiqué

Les demandes de prise en charge pourront venir directement des familles, mais aussi du milieu scolaire, du milieu de la petite enfance ou encore des établissements de santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !