•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La N.-É. lance un appel d’offres pour la construction de logements à Dartmouth

Une carte du centre-ville de Dartmouth.

La parcelle de terrain appartenant à la société Develop Nova Scotia est en rose.

Photo : Develop Nova Scotia

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse met un terrain de Dartmouth à disposition d’un projet qui doit inclure des logements abordables.

La parcelle est un stationnement, bordé des rues King et Prince et du chemin Alderney.

La société provinciale, Develop Nova Scotia, lance un appel d’offres pour un complexe résidentiel avec des espaces communautaires, culturels et commerciaux sur un de ses terrains au centre-ville de Dartmouth.

Il s'agit du deuxième terrain choisi dans le cadre d'un programme de logement lancé par le gouvernement progressiste-conservateur lorsqu'il est arrivé au pouvoir l'an dernier.

Le ministère des Affaires municipales et du Logement, John Lohr, a évalué tous les terrains du gouvernement provincial pour trouver des sites propices à la construction de logements abordables dont la province a désespérément besoin.

Le projet de Dartmouth pourrait comprendre un ou plusieurs bâtiments. Les soumissions initiales peuvent être déposées jusqu'au 28 mars. Ensuite, certains soumissionnaires seront invités à passer à une deuxième étape une fois les plans détaillés déposés.

John Lohr, l'air sérieux et ses lunettes sur le dessus de sa tête.

Le ministre des Affaires municipales et du Logement, John Lohr, dit qu’une trentaine de sites ont été sélectionnés pour faire l'objet d'appels d'offres pour des projets domiciliaires.

Photo : CBC / Robert Short

Valeur du terrain

Develop Nova Scotia vendra ou louera le terrain au promoteur gagnant. La société est aussi prête à envisager d’échanger un montant de la valeur du terrain en échange de la construction de logements abordables.

Elle promet une bonne affaire au soumissionnaire qui remportera la mise.

Il pourra offrir soit un paiement en argent ou être sous la forme de construction d’habitations à très bons prix.

Toutefois, la société ne précise pas pour l’instant ce qu'elle croit être la valeur marchande de la propriété. En 2019, l’évaluation fiscale de la propriété lui donnait une valeur de plus de 3 millions de dollars.

Exigences du projet

Les propositions doivent inclure des détails sur l'abordabilité, l'accessibilité et l'efficacité énergétique, entre autres critères, mais ne précise pas exactement ce qu'il recherche dans ces domaines.

L'appel d’offres demande aussi aux promoteurs de prévoir des logements abordables et à revenu modique pour les personnes inadmissibles au logement social, mais qui ne peuvent pas se payer un logement au prix courant.

La société définit le logement à revenu modique comme un endroit qui ne coûte pas plus de 30 % du revenu brut des ménages qui gagnent entre 60 % et 100 % du revenu médian de la région.

En 2016, le revenu médian des ménages de la Municipalité régionale d'Halifax était de 69 452 $.

Selon ces normes, le coût d'un logement à revenu modique pour la région d'Halifax serait entre 1 042 $ et 1 736 $ par mois.

Partenariats encouragés

Les soumissionnaires peuvent être des entreprises privées, des coopératives d'habitation, des organismes sans but lucratif, des organismes de bienfaisance, des organismes de logement communautaire ou des gouvernements et organismes autochtones.

Develop Nova Scotia encourage aussi les partenariats entre les groupes privés et sans but lucratif. La société promet de prioriser ces offres lors de l'étude des dossiers.

Le ministre John Lohr dit qu’une trentaine de sites appartenant à la province ou à une de ses sociétés ont été sélectionnés pour faire l'objet d'appels d'offres pour des projets domiciliaires.

Le premier était un terrain vacant à Cole Harbour. Les offres doivent être soumises pour ce terrain avant la fin du mois de janvier.

Avec les informations de Taryn Grant de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !