•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La direction du refuge Lighthouse fait appel à un agent de règlement des conflits

Le refuge pour sans-abri Lighthouse, à Saskatoon, en Saskatchewan.

Doté d’une centaine de lits et de logements abordables, le refuge est aux prises avec une pénurie de personnel, des éclosions paralysantes et des problèmes de sécurité en matière d’incendie. (archives)

Photo : CBC / Dan Zakreski

Radio-Canada

La direction du refuge pour sans-abri Lighthouse, à Saskatoon, demande à la province de nommer un agent de règlement des conflits, après que les membres du personnel ont dénoncé un climat de travail hostile.

Le refuge a récemment perdu deux membres de la direction.

Le directeur général du refuge Lighthouse, Don Windels, est en congé de durée indéterminée depuis une semaine, sans date de retour prévue.

Deux jours avant ce départ, le président du conseil d’administration de 2010 à 2017, Pierre Trudel, a présenté sa démission, sans donner d'explications.

Depuis, deux membres du conseil d’administration Jerome Hepfner et Twila Reddekopp, occupent le poste de Don Windels par intérim.

Peu après leur entrée en fonction, ces derniers ont envoyé un courriel à l’intention du personnel, dont une copie a été obtenue par CBC, avertissant les destinataires que l’insubordination ne serait pas tolérée au sein de l’établissement.

Sous le couvert de l’anonymat, un employé dénonce ce courriel, affirmant que la direction crée un milieu de travail hostile.

Doté d’une centaine de lits et d'une centaine de logements abordables, le refuge est aux prises avec une pénurie de personnel, des éclosions paralysantes et des problèmes de sécurité en matière d’incendie.

Le 14 janvier, le Service d'incendie de Saskatoon a donné 14 contraventions au refuge, invoquant les nombreux risques d’incendie au sein du bâtiment, notamment l’absence de sorties de secours et des défaillances dans le système d’alarme.

Le Service d'incendie affirme cependant que la direction a abordé ces problèmes et qu'elle continue de travailler à améliorer ses infrastructures.

Le ministère des Services sociaux de la Saskatchewan dit qu'il ne peut pas discuter avec le département de ressources humaines du refuge, mais qu'il continue de collaborer avec l’organisation afin que les services offerts ne soient pas interrompus.

Le bureau du maire de Saskatoon, Charlie Clark, souligne qu’il est prioritaire de s’assurer de la sécurité du personnel et de la clientèle du Lighthouse.

Don Windels, Pierre Trudel, Jerome Hepfner et Twila Reddekopp ont refusé d'accorder des entrevues.

Avec les informations de Yasmine Ghania

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !