•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à l’école : le « flou » persiste chez les enseignants

Une élève fait des exercices de mathématiques en ligne.

Une élève fait des exercices de mathématiques en ligne.

Photo : Annie Spratt/Unsplash

Les élèves pourraient retourner en classe le 31 janvier au Nouveau-Brunswick. Il s’agit de la date ciblée par le ministre de l’Éducation, Dominic Cardy. Toutefois, tout dépend des recommandations de la santé publique. Entre-temps, les enseignants ne savent pas trop à quoi s’attendre.

Lundi, Dominic Cardy a affirmé espérer un retour en classe lundi prochain tout en annonçant une série de mesures sanitaires pour les écoles advenant un retour à la phase 2 du Plan pour l’hiver en réponse à la COVID-19 de la province.

Dans ses annonces, il n’y a pas grand-chose de nouveau. En fait, il y a quand même beaucoup de flous, je dirais. Ce n’est pas tellement clair ce qui nous attend, a noté Nathalie Brideau, présidente de l’Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick.

Est-ce qu’on rentre vraiment? Je ne le sais pas, a-t-elle renchéri.

À moins d’une semaine d’une possible rentrée scolaire en présentiel, le personnel enseignant est-il prêt?

« Si on le sait aujourd’hui, c’est bien. Si on le sait juste vendredi, ce sera moins bien, mais les enseignants ont hâte de retrouver leurs élèves. Évidemment, quand on va leur dire que le milieu est sécuritaire, ils vont être là, ils vont répondre à l’appel. »

— Une citation de  Nathalie Brideau, présidente de l'Association des enseignantes et des enseignants du N.-B.

L’installation de systèmes de filtration portables HEPA dans les salles de classe des écoles qui n’ont pas de système de ventilation mécanique intégré réjouit cependant l’Association.

C’est encourageant de voir qu’ils ont écouté. Il y a une firme qui a étudié la question dans toutes les écoles, a dit Mme Brideau.

Écoles francophones où seront installés des appareils de filtration

  • L’Académie Assomption, Bathurst
  • L’école Blanche-Bourgeois, Cocagne
  • L’école Calixte-F. Savoie, Sainte-Anne-de-Kent
  • Une section de la polyvalente Thomas-Albert, Grand-Sault.

Des classes-bulles de la maternelle à 8e année seront aussi implantées advenant un retour à la phase 2 et la distanciation physique doit toujours être respectée, et ce, même en phase 1, selon le Plan des écoles pour l’hiver (Nouvelle fenêtre) du gouvernement provincial.

Nathalie Brideau en entrevue par vidéoconférence.

Nathalie Brideau est la présidente de l'Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick (archives).

Photo : Radio-Canada

En raison de l’espace disponible, cette distanciation physique est plus difficile à respecter pour certaines écoles où le nombre d’élèves est plus grand. C’est pourquoi l'Association des enseignantes et des enseignants francophones voulait le retour des effectifs supplémentaires reçus l’année dernière pour réduire le nombre d’élèves par classe.

Là-dessus, il est muet. Il n’en parle pas, a souligné Mme Brideau.

Les premières semaines de la rentrée scolaire d’après les Fêtes en virtuel sont difficiles autant pour les enseignants que pour les élèves, reconnaît la présidente de l’Association. Il y a toujours des élèves qui ne peuvent pas se brancher aux cours en ligne pour plusieurs raisons et on s’inquiète pour la santé mentale des élèves.

Je pense qu’on le fait en se disant que c’est pour deux semaines puis après on va retourner à l’école. Il y a toujours ce sentiment que ça va aller mieux. Même si on se rend compte que ça ne va pas toujours mieux, on a toujours espoir que les conditions vont s’améliorer et qu’on va retourner dans une école la plus normale possible, a conclu Mme Brideau.

D'après une entrevue réalisée par Michèle Brideau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !