•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shawinigan : l’avis de faire bouillir l’eau maintenu, une solution présentée bientôt

Une goutte d'eau tombe d'un robinet.

L’avis de faire bouillir l’eau est en vigueur depuis le 2décembre. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Radio-Canada

L’avis de faire bouillir l’eau qui touche 30 000 citoyens de Shawinigan est maintenu. La santé publique affirme qu’«  à l’heure actuelle, aucune position scientifique ne permet de [le] lever ». Mais une lueur d’espoir pointe à l’horizon, alors que la Ville prévoit l’annonce d’une solution « dans les prochains jours ».

Une rencontre a eu lieu lundi entre la Ville, la santé publique et le ministère de l’Environnement pour faire le point sur le dossier. Il a été décidé de maintenir l’avis préventif de faire bouillir l’eau pour une durée indéterminée.

La Ville de Shawinigan affirme qu’elle sera en mesure de dévoiler le plan de réouverture temporaire de la nouvelle usine du lac à la Pêche d’ici quelques jours. Cette solution serait en vigueur d’ici quelques mois.

Des discussions sont en cours avec le fournisseur, Suez, à ce sujet, indique la directrice du Service de l’ingénierie, Sophie Lethiecq-Boisvert.

La Ville croit aussi être en mesure de dévoiler de quelle manière elle compte réduire l’impact de l’avis de faire bouillir l’eau pour les citoyens qui est en vigueur depuis le 2 décembre en raison de la fermeture de l’usine de filtration du lac à la Pêche.

Nous sommes conscients des désagréments causés à la population par cet avis d’ébullition prolongé. Cependant, rappelons que cette mesure est en place afin de protéger la santé des citoyens desservis par le réseau d’eau, poursuit la santé publique par courriel.

L’avis de faire bouillir l’eau est entré en vigueur après le la remise en service de l’ancien système après les déboires connus par la nouvelle usine construite au coût de 40 millions de dollars. Cette dernière rejetait des boues toxiques dans l’environnement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !