•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Froids intenses : les plombiers inondés d’appels 

20210417140728img0378

Les plombiers doivent répondre à de nombreux appels liés à des tuyaux gelés. (archives)

Photo : Radio-Canada / Marc Andre Turgeon

Radio-Canada

Les températures glaciales de janvier occupent les plombiers de la région, qui doivent répondre à de nombreux appels liés à des tuyaux gelés.

Alexandre Charron n’a plus d’eau courante depuis près de deux jours. Le tuyau qui achemine l’eau de son puits à sa maison a gelé en raison des températures glaciales.

Pour faire ma vaisselle et tout ça, je peux faire fondre de la neige, j’achète des cruches pour boire mon eau. Pour me laver, c’est sûr que ça fait juste deux jours, donc au moins, ce n’est pas si pire, raconte-t-il. 

L’air est rentré dans l’isolant et ça a fait son chemin, c’est là que ça a gelé avec les gros vents , ajoute-t-il. 

Il n’est pas le seul à avoir eu une mauvaise surprise au cours des derniers jours en ouvrant le robinet.

Le téléphone ne dérougit pas. Les courriels aussi. Même en fin de semaine, on a eu des appels, souligne Geneviève Pelletier, la directrice des opérations de Plomberie Alpha. 

Geneviève Pelletier travaille à un ordinateur.

Geneviève Pelletier est la directrice des opérations de Plomberie Alpha.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Elle constate que les problèmes apparaissent parfois quelques jours après le gel. 

« C’est quand les températures augmentent que l’eau fond et que la fuite apparaît. »

— Une citation de  Geneviève Pelletier, directrice des opérations de Plomberie Alpha

Elle explique qu’il faut donc agir rapidement lorsqu’un tuyau gèle, avant que celui-ci n'ait le temps de fendre. Une chaufferette ou un séchoir peut suffire à dégeler l’entrée d’eau. Un tuyau qui est gelé, par contre, il est mieux d’appeler un pompier pour s’assurer qu’il n’y ait pas, par exemple, de fuite ou de fente, parce que des fois, quand l’eau gèle, puisqu’elle prend de l'expansion, les tuyaux vont fendre. 

Une chaufferette installée devant une entrée d'eau afin de la faire dégeler.

« Une chaufferette ou un séchoir peut suffire à dégeler l’entrée d’eau », explique Geneviève Pelletier.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Elle recommande aussi d’agir en prévention, en s'assurant qu'il soit possible de fermer son entrée d'eau.

Nous, on a besoin de fermer cette entrée d’eau là pour pouvoir effectuer les travaux. Si jamais votre entrée d’eau ne ferme pas, ça amène des frais, puisqu'on doit appeler la Ville en urgence pour qu’ils viennent fermer l’eau à l’extérieur de la maison et qu’on puisse effectuer les travaux, indique-t-elle.

La faible quantité de neige, qui agit habituellement comme isolant, pourrait également expliquer le nombre important de bris de tuyauterie déclarés, selon des entrepreneurs contactés par Radio-Canada lundi.

Avec les informations de Thomas Deshaies 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !