•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontre avec Julie Dufour : Loge m’entraide n’obtient pas l’engagement espéré

La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, accorde une entrevue à une équipe de Radio-Canada.

La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Loge m’entraide n’a pas obtenu lundi les engagements financiers espérés de Saguenay pour son projet de coopérative d’habitation La Solidarité. La mairesse Julie Dufour, qui souhaite réactiver la table de concertation sur l’habitation, a invité l’organisme à déposer le projet de façon officielle afin qu’il soit évalué au même titre que les autres projets.

La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, a rencontré pour la première fois la mairesse de Saguenay en matinée au sujet du projet de coopérative d’habitation de l’organisme dans le secteur de Kénogami.

Sonia Côté s’est dite déçue au terme de la rencontre de ne pas avoir reçu d’engagement financier de la Ville. Loge m’entraide réclame 790 000 $ en aide de Saguenay sur cinq ans pour réaliser le projet sur lequel l’organisme travaille depuis 2013.

C’est certain que nous, on sort avec une déception, mais d’un autre côté, on va se retrousser les manches, après neuf ans de combat, après neuf campagnes de dons, a-t-elle souligné, en entrevue.

Malgré tout, la coordonnatrice n'a pas l'intention de baisser les bras. S’il faut, on va en faire 10, 20, 40 des campagnes de dons, mais c’est sûr qu’on ne lâchera pas, puis ce projet-là va voir le jour, a-t-elle soutenu. L’organisme a récolté 310 000 $ en dons pour le projet auprès de 571 donateurs, jusqu’à maintenant.

La mairesse Julie Dufour a invité Loge m’entraide à déposer le projet de façon officielle, afin qu’il suive le processus d’évaluation requis pour chaque projet soumis à Saguenay.

Il n’y a pas de oui ou non aujourd’hui, c’est vraiment de suivre le processus, de voir quels crédits on va être capable [d’aller chercher], a souligné Julie Dufour, alors qu’elle s’attend à ce que de nouvelles mesures soient annoncées au printemps en matière d’habitation par Québec.

Julie Dufour parle devant une affiche de la Ville de Saguenay.

La mairesse de Saguenay, Julie Dufour

Photo : Capture d'écran

Réactiver la table de concertation

La mairesse souhaite également réactiver la table de concertation sur l’habitation pour évaluer les besoins avec les acteurs du milieu à Saguenay et agir de manière équitable, selon les capacités financières de la municipalité.

« Le modèle de coopérative, c’est un des modèles en logement social, mais il y en a d’autres aussi, il y a plusieurs outils. [...] Ce que j’ai comme mandat, pour la Ville, mon objectif, c’est de faire que les sommes qui sont investies, qui seront investies et en logement social et abordable, soient le plus efficaces et efficientes possible, donc répondent au plus grand nombre de personnes qui en ont besoin. »

— Une citation de  Julie Dufour

L’exercice permettra notamment de déterminer l’apport de Saguenay dans les projets de logements sociaux. Selon les municipalités, cette contribution varie entre 10 % et 20 %, a précisé la mairesse.

Julie Dufour mise également sur l’Observatoire en habitation projeté par Saguenay, annoncé au en juin dernier, pour travailler le dossier.

La table de concertation avait été mise sur pied par l’ancienne mairesse, Josée Néron. Après avoir posé des actions pour réclamer un soutien de Saguenay envers le projet de coopérative La Solidarité, Loge m’entraide s’était invité dans la campagne électorale afin de demander aux électeurs de ne pas donner leur appui à la mairesse sortante.

Avec les informations de Mélyssa Gagnon et de Myriam Gauthier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !