•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bob Dylan vend son catalogue de musique enregistrée à Sony

Bob Dylan avait déjà cédé en 2020 ses droits d'auteur, distincts des droits d'enregistrement, à Universal.

Bob Dylan parle dans un micro, derrière un podium.

Bob Dylan lors d'une cérémonie à Los Angeles, en 2015

Photo : Associated Press / Vince Bucci/Invision

Agence France-Presse

Après avoir vendu ses droits d’auteur à Universal, l'artiste américain Bob Dylan a cédé en juillet dernier ses droits d’enregistrement à Sony, une entreprise concurrente, selon ce qu'a annoncé lundi le géant de l'industrie musicale.

Après avoir vendu ses droits d’auteur à Universal, l'artiste américain Bob Dylan a cédé en juillet dernier ses droits d’enregistrement à Sony, une entreprise concurrente, selon ce qu'a annoncé lundi le géant de l'industrie musicale.

Cet accord porte sur près de 60 ans de musique du légendaire chanteur folk et country, depuis son premier album, homonyme, en 1962 jusqu'à Rough and Rowdy Ways en 2020.

La transaction couvre également les droits des chansons que l’artiste enregistrera et sortira à l’avenir, selon un communiqué de Sony qui ne précise pas le montant du contrat.

Bob Dylan, qui a eu 80 ans en 2021, avait déjà cédé en décembre 2020 ses droits d'auteur, distincts des droits d'enregistrement, à Universal, un concurrent de Sony, pour un montant évalué à l'époque à 300 millions de dollars américains (384 millions de dollars canadiens).

Des sites spécialisés dans l'industrie musicale, comme Billboard et Variety, évoquent un montant supérieur à 200 millions de dollars américains (252 millions de dollars canadiens).

D'après Sony, l'accord, scellé en juillet 2021, mais annoncé seulement lundi, renforce une relation de longue date avec Bob Dylan, qui avait signé en 1961 avec Columbia Records, une filiale du géant de la musique.    

Des droits différents

Les droits d'enregistrement régissent les droits de reproduction et de distribution.

Les personnes qui détiennent les droits d'enregistrement peuvent décider de futures rééditions, tandis que celles qui ont les droits d'auteur touchent des dividendes sur la diffusion d'un titre à la radio ou en numérique, sur les ventes d'albums ou sur l'utilisation dans la publicité et les films.

Les répertoires de grands noms de la musique ont fait l'objet de plusieurs transactions majeures ces derniers mois, une tendance portée notamment par la croissance du numérique et la pandémie.

À la mi-décembre, Bruce Springsteen a vendu à Sony les droits d'auteur et d'enregistrement liés à tout son répertoire pour plus de 550 millions de dollars américains (639 millions de dollars canadiens).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !