•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les drogues illicites ont fait au moins 7 morts au Yukon depuis le début de l’année

Plan de la porte d'entrée du centre.

Le centre de consommation supervisée de Whitehorse permet d'obtenir de l'aide et des conseils concernant le traitement des dépendances, les services de santé mentale ou encore de l’aide au logement.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Radio-Canada

La coroner en chef du Yukon, Heather Jones, enquête sur un nouveau décès à Carcross cette fin de semaine, qui semble lié à la prise de drogues illicites.

Selon le Bureau du coroner, les rapports toxicologiques de trois décès précédents, qui ont eu lieu entre le 15 et le 19 janvier, ont confirmé que ces derniers étaient dus à la consommation de drogues illicites. La prise de fentanyl est avérée dans les trois cas, et deux d’entre eux révèlent également la consommation de cocaïne et de benzodiazépines, souvent appelées « benzos ».

Ces nouvelles conclusions révèlent donc que, potentiellement, 8 Yukonnais, le dernier décès faisant toujours l'objet d’une enquête, ont perdu la vie à cause de la consommation de ces drogues illicites entre le 3 et le 23 janvier.

Le poids du deuil à venir est vraiment déchirant, a déclaré la coroner en chef dans un communiqué. J’invite tout le monde à faire preuve de compassion pendant que nous pleurons ces morts tragiques et que nous travaillons ensemble pour créer le changement nécessaire.

Elle appelle les consommateurs de drogue à se rapprocher des organismes de soutien, à chercher l’aide disponible et à ne pas consommer seuls.

L’annonce intervient après que le gouvernement du Yukon a déclaré l’état d’urgence en matière de toxicomanie la semaine dernière.

La cheffe régionale Kluane Adamek a qualifié la période actuelle de dévastatrice.

« Nous avons tous été touchés par cette crise constante... Notre peuple a besoin d'aide, et il en a besoin maintenant. »

— Une citation de  Kluane Adamek, cheffe régionale de l'Assemblée des Premières Nations

L’Assemblée des Premières Nations du Yukon a annoncé que les chefs autochtones du territoire allaient rencontrer Carolyn Bennett, la ministre fédérale de la Santé mentale et des Dépendances.

Ils comptent lui souligner le besoin urgent d’agir et d'apporter des investissements qui répondent directement aux besoins spécifiques des communautés et des habitants dont la vie quotidienne est touchée par des problèmes de santé mentale et de toxicomanie .

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !