•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le SPVM recherche des victimes potentielles d’une ancienne famille d’accueil

Plan rapproché de l'écusson du SPVM.

Le SPVM croit que la famille d'accueil menée par le couple Guernon-Liboiron pourrait avoir fait d'autres victimes.

Photo : Radio-Canada / Pascal Robidas

Radio-Canada

La police de Montréal cherche à identifier des victimes potentielles du couple formé par Yvon Guernon et Lilianne Liboiron ainsi que d'une personne d'âge mineur au moment des faits, accusés d'avoir commis des crimes de nature sexuelle alors que le couple agissait comme famille d'accueil, il y a plus de 30 ans.

Le 23 décembre dernier, le couple a comparu au palais de justice de Montréal pour répondre à différents chefs d’accusation, dont acte de grossière indécence, agression sexuelle et contact sexuel sur une personne mineure au moment des faits; des événements qui se seraient déroulés dans les années 1980.

Ils reviendront en cour le 14 février prochain. La personne d'âge mineur comparaîtra quant à elle devant la Chambre de la jeunesse de la Cour du Québec, à une date encore à déterminer.

Yvon Guernon.

Yvon Guernon a déjà été reconnu coupable, en 1992, d’attentats à la pudeur commis en 1966 contre des filles mineures que le couple hébergeait.

Photo : Gracieuseté : SPVM

Selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), la présumée victime a été placée dans cette famille d'accueil en 1980. Les agressions sexuelles auraient commencé dès son arrivée. Elle aurait subi des gestes à caractère sexuel de la part des trois coaccusés pendant plusieurs années, jusqu’à son départ de cette famille.

Mise à jour : 27 janvier 2022

La police a appris que la troisième personne accusée, nommée dans une première version de ce texte, était mineure au moment des faits. Son nom et sa photo ont donc été retirés dans la présente version.

D'autres victimes potentielles

Le couple Guernon-Liboiron a eu un statut de famille d’accueil de la fin des années 1960 au milieu des années 1980.

Yvon Guernon a déjà été reconnu coupable, en 1992, d’attentats à la pudeur commis en 1966 contre des filles mineures que le couple hébergeait.

D’autres enfants ayant été placés dans cette famille au fil des ans, les enquêteurs ont des raisons de croire qu'il pourrait y avoir eu d’autres victimes parmi ceux-ci.

Lilianne Liboiron.

Le couple formé par Yvon Guernon et Lilianne Liboiron a eu un statut de famille d’accueil de la fin des années 1960 au milieu des années 1980.

Photo : Gracieuseté : SPVM

Quiconque aurait été victime ou témoin d’actes répréhensibles de nature sexuelle commis par les coaccusés est invité à se rendre à son poste de quartier ou à communiquer directement avec les enquêteurs de la Section des agressions sexuelles du SPVM au 514 280-8502.

Toute autre personne qui souhaite partager, de façon anonyme et confidentielle, de l’information peut le faire en contactant Info-Crime Montréal au 514 393-1133 ou au moyen du formulaire de signalement disponible sur le site Infocrimemontreal.ca.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.