•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enseigner l’histoire des pionniers noirs au pays, la mission de Christian Mbanza

Un enseignant dans sa salle de classes à Regina.

Christian Mbanza est un professeur très populaire auprès des enfants surtout au moment des cours d’histoire.

Photo : Moreen Mugerwa/CBC

Radio-Canada

Enseignant depuis cinq ans, le Reginois Christian Mbanza raconte à ses élèves ses connaissances sur la tradition des Noirs au pays.

Il en fait son cheval de bataille et ses efforts sont reconnus dans le système d’éducation des Prairies.

« L'histoire des Noirs est l'histoire du Canada. »

— Une citation de  Christian Mbanza, enseignant de 7e année à l'École St-Mary's de Regina

M. Mbanza est un professeur très populaire auprès des enfants surtout au moment des cours d’histoire, en particulier sur la portion de l’histoire des Noirs au Canada.

Un chapitre de l’enseignement est concentré sur Mathieu da Costa, considéré par les historiens comme le premier Noir à avoir visité le Canada.

Un autre est sur Mifflin Gibbs, le premier élu noir en 1866 lorsqu’il remporte un siège au conseil municipal de Victoria.

M. Mbanza évoque aussi Amber Valley qui était l'une des plus grandes colonies noires de l'Ouest canadien.

Un enseignement qui porte ses fruits

Les enfants qui reçoivent l’enseignement de Christian Mbanza à l’École St-Mary’s de Regina sont reconnaissants.

Je n'ai jamais eu d'enseignant qui ait approfondi autant l'histoire des Noirs, a déclaré Brooklynn Lanz, 12 ans. C'est un privilège, car les autres écoles n'ont pas cette possibilité.

Nous avons appris que les Noirs ont été parmi les premiers à venir au Canada, a affirmé son camarade de classe Elijah Lemon.

Des enfants s'amusent sur un bureau dans une classe.

Les enfants qui reçoivent l’enseignement de Christian Mbanza à l’École St-Mary’s de Regina sont reconnaissants.

Photo : CBC/Moreen Mugerwa

Plusieurs des élèves de M. Mbanza espèrent que ces leçons aideront à combattre les préjugés.

Certains jeunes utilisent le mot en n parce qu'ils ne connaissent pas l'histoire qui se cache derrière, a soutenu Sarah Dalil.

J'ai l'impression que si nous pouvons l’enseigner aux jeunes enfants, alors peut-être qu'ils arrêteront de le dire et que nous pourrons réellement nous rassembler. Nous sommes encore un peu divisés parce que le racisme est toujours présent aujourd'hui, a souligné l’enseignant de 7e année.

Inclure l’histoire des Noirs dans les programmes scolaires

Des groupes et des spécialistes dans les Prairies et au Canada réitèrent leur souhait de voir l’histoire des Noirs intégrée dans les cursus scolaires.

Selon eux, son absence dans les manuels scolaires est préoccupante parce que la présence des Noirs dans les Prairies remonte à plus de 200 ans.

L’historienne et consultante en programmes d'études et présidente de l'Ontario Black History Society, Natasha Henry croit que l’exclusion de l’histoire des Noirs dans les programmes scolaires consolide l’idée selon laquelle elle est récente au Canada.

Selon elle, c’est faux parce qu’elle évoque que les Noirs sont présents depuis 400 ans dans ce qu'on appelle maintenant le Canada.

« Pour représenter une histoire plus complète de l'histoire du Canada, les Noirs devraient et doivent être inclus dans ces histoires. »

— Une citation de  Natasha Henry, historienne, consultante en programmes d'études et présidente de l'Ontario Black History Society

Elle affirme que les programmes scolaires sont très politiques, ils l'ont été et le seront toujours.

Cours obligatoires dans les écoles?

Questionnés par CBC sur l'inclusion de cours obligatoires de l’histoire des Noirs dans ses programmes d’études, la Saskatchewan, l’Alberta et le Manitoba mentionnent qu’elles sont en train de réviser leurs programmes d’études.

Le gouvernement de la Saskatchewan a déclaré qu'il renouvelait et développait des programmes d'études dans plusieurs matières scolaires. Selon un porte-parole, le processus devrait se terminer vers l'année scolaire 2023-24.

L'Alberta a publié un projet de programme d'études au printemps dernier qui comprenait un certain contenu sur l'histoire des Noirs pour les élèves de la maternelle à la 6e année. La province a depuis retardé la mise en œuvre du nouveau programme dans quatre matières.

Le ministère de l'Éducation du Manitoba a déclaré que les droits de la personne sont un thème du programme d'études dans les matières linguistiques que ces enseignants peuvent choisir d'explorer des éléments de l'histoire des Noirs.

Avec les informations d’Omayra Issa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !