•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de naissances stagne à Terre-Neuve-et-Labrador

Une mère accompagnée par son conjoint tient son nouveau-né dans ses bras.

Terre-Neuve-et-Labrador compte 3838 naissances en 2021. Le nombre moyen de naissances annuelles est de 3876 depuis 2017.

Photo : AFP/Getty Images/Martin Bureau

Radio-Canada

Le nombre de décès a encore largement surpassé le nombre de naissances à Terre-Neuve-et-Labrador l’an dernier.

Le gouvernement provincial a recensé 3838 naissances en 2021 (193 de plus que le creux historique de 2020) et 5169 décès.

Il est très difficile, voire impossible, de renverser ces tendances, affirme Rob Greenwood, directeur du Centre Harris de l’Université Memorial qui étudie la démographie et les politiques publiques.

Naissances et décès à Terre-Neuve-et-Labrador

Année

2021

2020

2019

2018

2017

2016

Naissances

3838

3645

3768

4002

4125

4496

Décès

5169

5386

5264

4921

5136

5225

La province connaît une baisse du nombre de naissances depuis les années 1980, souligne Rob Greenwood. Les coûts associés à élever des enfants constituent l’une des raisons de cette tendance.

La famille de Laura Doyle, mère de trois enfants à Bay Bulls, tient compte du coût de la vie et du coût des garderies dans sa planification. Son couple, dit-elle, a attendu que les deux premiers enfants soient à l’école pour en faire un troisième. La famille payait de 40 $ à 50 $ par jour les services de garde avant l’arrivée de nouveaux programmes d’aide, précise-t-elle.

Des pistes de solutions

Rob Greenwood conseille aux gouvernements d’adopter des politiques publiques qui appuient les familles, en plus d’encourager l’immigration, pour faire augmenter la population de la province.

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador vise à accueillir 5100 immigrants par année d’ici 2026. La province en a accueilli 1600 l’an dernier, selon le ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada.

Rob Greenwood affirme qu’il faut aussi améliorer la qualité de vie des familles, ainsi que les conditions du marché du travail et de la formation professionnelle, pour dissuader les gens de quitter la province.

D’après un reportage d’Alex Kennedy, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !