•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commerçants résignés à imposer le passeport vaccinal

Un partisan des Olympiques présente son passeport vaccinal.

Un partisan des Olympiques présente son passeport vaccinal.

Photo : Radio-Canada / Alexander Behne

Radio-Canada

Si vous comptez vous rendre dans un magasin à grande surface, assurez-vous d’avoir en votre possession votre passeport vaccinal. Celui-ci est désormais obligatoire dans les commerces dont la superficie est supérieure à 1500 mètres carrés.

Cette mesure ne fait pas l’unanimité chez les commerçants qui doivent revoir leur façon de fonctionner pour s’assurer du respect du décret gouvernemental.

Georges Brunelle, directeur des opérations du Groupe Brunelle, affirme s’être fait à l’idée d’exiger le passeport vaccinal à ses clients.

En entrevue à l’émission Toujours le matin, celui qui gère notamment les magasins Sports Experts, S3, Hockey Experts et Nevada Bobs Golf explique que des employés seront à la porte pour vérifier les codes QR. Il pourrait y avoir des personnes en moins pour aider les clients en magasin.

Selon M. Brunelle, l’imposition du passeport vaccinal dans les magasins à grande surface amènera davantage de gens à magasiner ailleurs ou en ligne.

Ce qu’on trouve un peu illogique, c’est qu’il y a des gens qui vont pouvoir accueillir des clients qui sont peut-être nos compétiteurs ou les gens vont acheter en ligne, alors les grands gagnants vont encore être les Amazon de ce monde.

« Je trouve ça plate et contraignant aussi pour les gens vaccinés qui devront peut-être attendre à l’extérieur lorsqu’il y aura des files à -30 degrés. »

— Une citation de  Georges Brunelle, directeur des opérations du Groupe Brunelle

L’homme d’affaires aurait souhaité que la superficie de 1500 mètres carrés soit plus élevée. Il aimerait également que le gouvernement fixe une date pour un retour à la normale dans les commerces.

À tout le moins, savoir si cette règle va donner quelque chose au niveau de la vaccination. Les gens ont un choix d’aller dans un autre endroit, enchaîne Georges Brunelle.

« Moi, ce que je n’aime pas, c’est que je vais refuser à la porte des consommateurs qui viennent chez nous régulièrement. »

— Une citation de  Georges Brunelle, directeur des opérations du Groupe Brunelle

Le directeur des opérations du Groupe Brunelle indique ne pas avoir fait de prévisions quant aux pertes que ses magasins pourraient encaisser, mais dit qu’il suivra attentivement la tendance des ventes au cours de la première semaine d’application.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !