•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le docteur Donald Aubin participe à une conférence de presse.

Le docteur Donald Aubin

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le docteur Donald Aubin n’est pas prêt à crier victoire, loin de là. Par contre, le directeur régional de santé publique laisse entendre que des progrès notables continuent d’être enregistrés dans l’interminable lutte contre le coronavirus.

Depuis environ une semaine, on a atteint un certain plateau au chapitre des hospitalisations. On en a entre 80 et 90 par jour, affirme-t-il.

En outre, précise le docteur Aubin, les soins intensifs accueillent généralement une quinzaine de patients atteints de la COVID-19.

Dimanche, la situation était plus encourageante.

Il mentionne qu’on dénombrait alors 77 hospitalisations liées au coronavirus et qu’il n’y avait que huit personnes aux soins intensifs en fin de journée.

Un médecin ajuste le masque d'oxygène d'un patient atteint de la COVID-19 dans un hôpital.

Un patient atteint de la COVID-19.

Photo : Reuters / AMANDA PEROBELLI

On sent qu’il y a un petit peu moins de pression, souligne-t-il.

Cependant, Donald Aubin s’empresse d’ajouter que c’est mieux [qu’avant], mais que les données restent très, très élevées.

On espère avoir des diminutions tout au long de la semaine, mentionne-t-il.

La vaccination, un synonyme d'amélioration

Selon le directeur régional de santé publique, pour qu’une tendance à la baisse s’installe à plus long terme, la campagne de vaccination devra absolument se poursuivre à un rythme soutenu.

Ça va quand même très bien. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il y a plus de 30 000 personnes qui reçoivent le vaccin par semaine. On le donne dans les pharmacies, dans les entreprises comme Rio Tinto et Produits forestiers Résolu. Les cliniques de vaccination fonctionnent à plein régime, se réjouit-il.

La semaine dernière, on apprenait que plus de 50 % des gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean avaient déjà reçu une troisième dose de vaccin contre la COVID-19.

L’atteinte de ce seuil enthousiasme Donald Aubin.

Avec deux doses, on a quand même une bonne protection. Avec trois, ça la rehausse de manière importante, lance-t-il.

Du même souffle, il invite les Saguenéens et les Jeannois à continuer de se rendre en grand nombre dans les cliniques de vaccination.

Il y a encore des places qui sont disponibles cette semaine. S’il y a des gens qui veulent rapprocher leur rendez-vous, ils sont les bienvenus, assure-t-il.

Plus on hausse rapidement l’immunité collective, plus on se protège adéquatement ensemble, martèle-t-il.

Des allégements difficiles à anticiper

Même si certains indicateurs s’améliorent dans la région et à l’échelle de la province, il est difficile de prévoir à quel moment précisément le gouvernement du Québec jettera du lest et à quel point le nombre de mesures sanitaires sera revu à la baisse.

Le premier ministre du Québec, François Legault, tape sur l'épaule de son ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Le premier ministre du Québec, François Legault, et son ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le docteur Aubin admet bien humblement qu’il n’est pas dans le secret des dieux.

Quand il y a des conférences de presse, je m’installe aussi devant la télévision et j’écoute pour connaître les annonces, et ce, même si j’ai participé jusqu’à un certain point à leur élaboration, reconnaît-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !